Les Errants - Tome 2 : Evolution, Denis Labbé

Les Errants - Tome 2 : Evolution, Denis Labbé



Les Errants - Tome 2 : Evolution, Denis Labbé

Titre : Les Errants – Tome 2 : Évolution
Auteur : Denis Labbé
Genre : Fantastique / Horreur
Nombre de pages : 242
Éditions : Le Chat Noir (Collection Cheshire)
Année : 2014
Prix : 19,90 ¤


Les Errants - Tome 2 : Evolution, Denis Labbé

« Enfermés dehors... Aux portes de nos foyers, dans une ville familière mais infestée d'Errants... Qu'allions-nous faire ? »

Après avoir réchappés aux premiers massacres, Marion et ses amis arrivent enfin à Lunéville, certains d'y retrouver leurs proches et un havre de paix.
Pourtant, dès leur arrivée, tout ne se passe pas comme prévu.
Non seulement les zombies sont partout, mais en plus, certains semblent avoir muté. D'abri, ils ne trouvent qu'un village en état de siège, dans lequel ils devront redoubler d'astuce et de force, compter sur de nouveaux alliés et se serrer les coudes malgré les tensions au sein de leur groupe, tout ça dans l'unique but de survivre.


Les Errants - Tome 2 : Evolution, Denis Labbé

______Pour tout vous dire, j'avais presque oublié que j'avais cette suite dans ma liseuse, mais je me suis immédiatement jetée dessus quand je m'en suis rappelée. Et je ne regrette presque de ne pas m'y être plongée avant, car j'ai beaucoup aimé découvrir la suite des aventures de Marion, Louis, Jean-Michel et cie. La couverture est d'ailleurs très jolie, avec une mise en avant de certains personnages sous des traits très bien dessinés, et des couleurs envoûtantes.

______Notre groupe de héros est donc arrivé à Lunéville, village où la plupart d'entre eux ont leur famille. Ils comptent d'ailleurs retrouver ces dernières, les rassurer, et s'enfuir avec elles loin de l'épidémie. Hélas, rien ne se passe comme ils l'avaient calculé : Lunéville est envahie de zombies, et leurs familles ont disparu. Ils ignorent si elles ont été contaminées par les zombies ou si elles se sont enfuies avant, et cela fait monter les tensions dans le groupe. Par ailleurs, à force d'être attaqués de tous côtés par les errants, nos héros découvrent que le virus a muté : certains zombies sont plus doués que d'autres, tandis que certains n'ont pas totalement perdu l'usage de la parole ou de leur cervelle. Qu'est-ce qui est le plus angoissant entre ces deux faits, tous l'ignorent...

______Parce que j'avais adoré le premier tome et que j'y étais restée bien accrochée, je me souviens très bien des événements s'y déroulant alors que je l'ai lu il y a un an et demi. De ce fait, retrouver les personnages de cette saga m'a vraiment plu, et reprendre là où s'était arrêté le premier ne m'a pas perdue du tout. Cet opus-ci est cependant beaucoup plus axé sur la psychologie des personnages. J'avoue avoir bien apprécié ce point parce que l'auteur a énormément joué là-dessus tout au long du roman, expliquant les réactions de ses personnages avec logique et humanité. Du coup, même si parfois, certaines réactions étaient excessives ou que je ne les ai pas approuvées, je n'ai pu que les comprendre puisqu'elles étaient très bien liées à la psychologie des personnages et correspondaient parfaitement aux caractères qu'on nous avait décrits jusque-là. En effet, ce qu'ils vivent a de quoi déstabiliser, faire péter les plombs, voire carrément vous faire radicalement changer.

______De ce fait, on découvre les nouvelles facettes de nos héros : Jean-Michel a bel et bien des sentiments, et peut se montrer bien plus humain qu'il ne veut bien le montrer ; Louis peut être bien plus froid et distant qu'il n'y paraît ; Nellie un peu moins sotte qu'elle le laisse entendre ; Mélina se retrouve à être la grande s½ur de tout le monde ; Cornélia celle qui tente d'arranger toutes les situations ; et Marion devient très désagréable quand elle est sous pression. J'ai d'ailleurs beaucoup moins aimé cette dernière dans cet opus que dans le premier. En effet, je l'ai trouvée trop agressive à mon goût avec ses partenaires alors qu'ils ne sont pour rien dans ce qui leur arrive, et qu'ils essayent, tout comme elle, de survivre tout en encaissant des pertes. De même, ses longs monologues lorsqu'elle est dans ses pensées m'ont rarement emportée. Je les ai trouvés trop décalés avec l'intrigue centrale, rendant la lecture un peu molle et l'histoire moins dynamique à ces moments-là. Je n'ai pas compris le rapport entre ce qu'elle nous racontait et les événements, car l'un et l'autre n'avaient quasiment jamais de liens. En revanche, j'ai bien mieux apprécié Jean-Michel dans ce deuxième tome. Je pense que c'est parce qu'on voit enfin son côté humain, sa partie sentimentale qu'il se refusait à montrer jusque-là.

______Quant aux mutations des zombies, je les ai vraiment aimées, car elles sont très bien trouvées. Les explications et les descriptions sont bien détaillées, rendant la compréhension de la situation aussi facile qu'immédiate. On voit ainsi qu'on n'a pas seulement affaire à un virus, mais aussi à tous les problèmes qu'il peut causer en se répandant : évolutions chez les touchés, grosses mobilisations de la population pouvant aider, évacuation des autres personnes, mise en quarantaine de certains secteurs à cause de la peur de la transmission de la maladie... Ces points-là sont traités avec justesse et adresse, nous faisant réfléchir sur les conséquences d'une telle situation. La plume de Denis Labbé, maîtrisée, dosée et parfois hachée, convient tout à fait au type de récit, et c'est d'ailleurs en partie grâce à elle que les pages s'avalent vite. Il faut dire que tout s'enchaîne rapidement et de manière efficace, car on est autant sous pression que les personnages au vu de ce qu'il se passe.

______En bref, Évolution est une suite que je regrette de ne pas avoir sortie plus tôt. Elle se lit vite et bien grâce à la plume maîtrisée de l'auteur ainsi qu'aux événements stressants qui arrivent dans le roman, et dont on a envie de connaître la conclusion. Les personnages sont ici travaillés en profondeur, et plutôt sur leur psychologie cette fois. Cette dernière est très bien abordée et décrite, tout comme les mutations des zombies, qu'on a l'impression de côtoyer comme nos héros le font. Le fond de l'intrigue est très intéressant, et je suis vraiment curieuse de lire la suite et fin de cette saga.


Les Errants - Tome 2 : Evolution, Denis Labbé

Tags : Les Errants - Denis Labbé - Editions du Chat Noir - Collection Cheshire - Fantastique - Horreur - E-Book

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.196.110.222) if someone makes a complaint.

Comments :

  • plumes-de-reve

    24/05/2016

    Visiteur wrote: "Un grand merci pour cette chronique, très juste. L'évolution des personnages était nécessaire et celle de Marion permet de voir aussi ses travers alors qu'elle semblait ne pas en avoir dans le premier tome étant donné que c'est elle qui raconte. De la même manière, elle ne se rend pas compte de ce qu'elle retranscrit, d'où ce flou volontaire et le décalage entre ses états d'esprit et les événements. Elle est coincée dans sa bulle avec ses petits problèmes."

    Avec grand plaisir, merci à vous pour cette saga qui sort de l'ordinaire (j'adore la façon dont vous traitez le thème des zombies).
    Oui, je suis bien d'accord, ils ne pouvaient pas rester les mêmes plusieurs mois d'affilés, encore moins avec tout ce qu'ils affrontent. Vraiment, la psychologie est très bien dosée, j'ai adoré les découvrir sous un nouveau jour.
    Oui, il est vrai que Marion semblait être la plus apte à gérer tout ça, mais montrer ses failles est la meilleure chose qui soit pour la rendre plus humaine, plus sensible à ce qui l'entoure. Donc merci pour l'explication sur ses apartés, ses pensées, car j'avoue que je n'avais pas saisi ça comme ça à la lecture. Maintenant, je comprends mieux l'utilité de ces passages.
    A bientôt avec le troisième tome !
    Karolyn

  • Visiteur

    24/05/2016

    Un grand merci pour cette chronique, très juste. L'évolution des personnages était nécessaire et celle de Marion permet de voir aussi ses travers alors qu'elle semblait ne pas en avoir dans le premier tome étant donné que c'est elle qui raconte. De la même manière, elle ne se rend pas compte de ce qu'elle retranscrit, d'où ce flou volontaire et le décalage entre ses états d'esprit et les événements. Elle est coincée dans sa bulle avec ses petits problèmes.

Report abuse