Damanta - Tome 1 : Les Erreurs de l'Innocence, Céline Guffroy

Damanta - Tome 1 : Les Erreurs de l'Innocence, Céline Guffroy


Damanta - Tome 1 : Les Erreurs de l'Innocence, Céline Guffroy

Titre : Damanta – Tome 1 : Les Erreurs de l'Innocence
Auteur : Céline Guffroy
Genre : Fantastique
Nombre de pages : 407 / 300
Éditions : Valentina / MxM Bookmark
Année : 2014 / 2016
Prix : 18,50 ¤ / 25 ¤
Site de vente : Amazon
Page officielle de l'auteur : Céline Guffroy Auteur
Site officiel de l'auteur : Céline Guffroy

Damanta - Tome 1 : Les Erreurs de l'Innocence, Céline Guffroy

« On est jeune et con tant qu'on prend ses rêves pour des réalités et ses idées reçues pour des vérités. »

Poursuivi par une terrible malédiction jetée jadis sur sa famille, Nigel O'Conor a perdu bien plus que ses parents dans l'incendie qui leur couta la vie ; il y perdit aussi son frère.
Quatorze ans après le drame, le jeune homme et ses s½urs voient leur vie se compliquer avec l'arrivée d'une jeune et jolie sorcière, prête à tout pour perpétuer l'½uvre de son aïeule.
Logan, le jumeau de Nigel, se retrouve, quant à lui, à devoir ruser pour rester en vie alors que toutes les personnes autour de lui meurent les unes après les autres.
Jusqu'où devront-ils payer pour les erreurs de leur innocence ?


Damanta - Tome 1 : Les Erreurs de l'Innocence, Céline Guffroy



______Ce livre, je le connais depuis fort longtemps, puisque j'ai été une de ses bêtas-lectrices. Mais rien ne vaut une relecture simple, sans chercher à corriger quoi que ce soit, mais simplement à se faire plaisir. Connaissant déjà l'univers des « Damnés » et la plume de Céline, je savais que ce roman allait me plaire. Plus encore, ça m'a fait très plaisir de replonger au c½ur de cette histoire. En outre, la couverture correspond très bien à l'univers, et est très jolie.

______La famille O'Conor est poursuivie par une très ancienne malédiction que leur a jetée jadis une sorcière un peu timbrée. C'est la raison pour laquelle Nigel perd une partie de sa famille lors d'un incendie qui ravagea leur maison. Ses parents décédés, son frère disparu, il ne lui reste plus que ses deux s½urs (Dana et Shana) et sa famille adoptive. Cependant, les années passent, la vie reprend son cours... et c'est au lycée que tout rebascule à nouveau : là, il rencontre une jeune fille dont il tombe immédiatement sous le charme. Malheureusement, cette demoiselle n'est pas seule, son « double maléfique » jamais bien loin, et toujours prêt à mettre en place des plans tous aussi diaboliques que dangereux. Son but ? Poursuivre la malédiction de son aïeule. Nigel et ses s½urs se retrouvent alors dans de beaux draps...

______Les personnages de cette saga sont très bien développés, ce qui est un gros plus. Je dirais même que leur psychologie est si bien travaillée qu'elle en est presque palpable, réelle. En effet, les personnages sont réalistes, profonds, aux tempéraments bien définis. On ne les confond pas, il est assez facile de s'attacher et s'identifier à eux, et on les côtoie comme s'ils étaient de vieux amis. Je ne vais pas tous vous les décrire parce que Damanta présente un univers qui facilite le nombre élevé de personnages, mais je peux vous dire les sentiments que chacun m'a inspirés.

______J'ai donc aimé la malice de Shana, sa jeunesse et son innocence ; la responsabilité de Dana et le fait qu'elle ait la tête sur les épaules et fasse très mâture pour son âge ; la douceur et la gentillesse de Mélanie, qui font d'elle quelqu'un qu'on apprécie immédiatement et qu'on a envie de fréquenter ; la folie de Michelle, qu'il m'est arrivé plusieurs fois de traiter de tous les noms tellement son pet au casque est gigantesque (c'est vrai, quoi, elle est complètement siphonnée du ciboulot) ; la débrouillardise de Nigel, qui arrive toujours à se sortir de situation compliquées, même s'il lui faut un petit coup de main ; l'impulsivité de Logan, dont j'ai aussi adoré le franc-parler et les réactions, très guidées par ses émotions. Les autres personnages sont aussi très agréables à croiser dans le roman, même si tous ne sont pas forcément gentils. Je me dois aussi de parler de Jack et de Kaa'l, dont j'ai adoré la relation, qu'on pourrait qualifier de « frères ennemis ».

______Il n'y a pas que les personnages qui sont bien développés dans ce roman, le monde évoqué l'est aussi. On voit des tas de créatures qu'on ne pensait pas trouver à la lecture du résumé, mais cela apporte une touche de modernité et de fantaisie qui font plaisir à voir. On découvre aussi une face cachée, une organisation et des secrets qu'on n'imaginait pas, et pour cela, je salue l'imagination de l'auteur.

______Par ailleurs, les événements décrits sont logiques, réfléchis, et s'enchaînent avec facilité. Les actions sont très bien décrites, et surtout liées avec une certaine précision qu'on devine instantanément tout le travail de l'auteur en amont. Tout est fait de manière stratégique, rien n'est laissé au hasard. J'ai trouvé ça super parce qu'on sait exactement où on va, puisque l'auteur elle-même a un fil directeur qu'elle ne quitte pas d'une semelle.

______Enfin, Les Erreurs de l'Innocence a beau être un premier roman (travaillé plusieurs dizaines de fois, certes), la plume de Céline Guffroy est fluide, douce, maîtrisée à la perfection. C'est un vrai délice ! Rien que sa plume vaut qu'on découvre cet auteur ! Alors certes, je reconnais que j'ai trouvé le milieu du livre plus lent, moins captivant, mais le début et la fin sont si entraînants qu'on a du mal à le lâcher.

______En bref, Les Erreurs de l'Innocence est un excellent premier roman, à la plume fluide et maîtrisée, et derrière lequel on sent tout le travail effectué par l'auteur, tant sur le fond que dans la forme. Les personnages sont aussi développés que le monde, et la psychologie des uns vaut l'originalité de l'autre. On découvre des tas de choses qu'on ne pensait pas croiser dans le résumé, et c'est ce qui fait un des grands intérêts de l'histoire. En plus, ce livre mêle magie, légendes ancestrales, malédictions, amitié et romance, alors si vous êtes friands de tous ces genres, n'hésitez plus !


Damanta - Tome 1 : Les Erreurs de l'Innocence, Céline Guffroy

 
 
 
 
 
 



***

______J'avais repéré cette duologie lorsqu'elle était parue aux éditions Valentina (qui ont fermées depuis) et j'avais été triste de louper ma chance à l'époque. Puis j'ai découvert la version intégrale chez son nouvel éditeur et je m'en suis félicitée : je trouve la couverture vraiment très belle, qui me fait tout de suite penser à des motifs celtes, ce qui prend sens lorsqu'on sait qu'une partie de l'histoire se passe en Irlande. Karolyn me l'a choisi au mois de janvier car elle aime beaucoup l'histoire et connaît bien l'auteure, et j'ai saisi l'occasion. Je vais chroniquer les deux tomes séparément, car il y a beaucoup de choses à dire dessus je trouve. Je ne ressors pas aussi satisfaite du premier tome que le résumé me l'aurait fait croire, mais j'ai beaucoup de choses positives à en dire également !

______Je ne vais pas faire de résumé car j'aime bien celui qui se trouve en quatrième de couverture, mais aussi parce que plusieurs choses se passent, à des époques différentes, et je ne saurais par où commencer. Et que les différentes histoires, toutes liées, sont intéressantes à découvrir à la lecture.

______Comme je préfère finir sur le positif, je vais tout de suite passer en revue les points qui m'ont un peu dérangée.
______Je dois dire que j'ai eu un peu de mal à rester dans l'histoire pendant la première moitié de ce premier tome. Si les premiers chapitres m'ont embarquée, lorsque j'ai fait la rencontre de Nigel j'ai assez rapidement grincé des dents, à mon plus grand désarroi car je voulais vraiment l'apprécier.
______Le gros point qui m'a dérangée, je pense que c'est que j'ai été incapable de me dire que Nigel avait 17 ans. Certes, ça reste jeune, mais honnêtement dans son comportement, ses réflexions, etc., je lui donnais plutôt dans les 14 ans. Du coup, j'ai un peu décroché à chaque fois qu'on le retrouvait. J'ai trouvé certaines de ses réactions excessives, voire parfois assez incompréhensibles, et j'ai eu envie de le secouer bon nombre de fois. En ce qui concerne l'âge, en fait je trouvais que les plus jeunes étaient bien représentés, les totalement adultes également, mais l'entre deux ne m'a pas convaincue (je mets donc du coup dedans Nigel et ses amis, ainsi que sa s½ur Dana).
______J'ai aussi eu du mal à m'adapter à l'univers (pas parce qu'il n'est pas bien construit, je parlerais de ça dans les points positifs plus tard), car en réalité on nous présentait les choses et à nous de les accepter sans discuter, ce qui m'a un peu refroidie. Comme pour l'histoire de vengeance... j'avoue que j'aurais aimé qu'une raison y soit ajoutée, pour que celle qui prend la relève justifie un peu plus ses actes. Certes, la folie est une explication, mais j'ai trouvé qu'il manquait quelque chose dans cet arc de l'histoire. Il aurait fallu que l'on voie sa haine évoluer avant de la voir éclater, car là j'avais un peu l'impression que cela sortait de nulle part. Un peu de la même façon, j'ai eu du mal à comprendre la relation amoureuse... Il aurait fallu plus de repères temporels, en fait, qu'on voit les semaines passer et l'attachement grandir, car pour moi il n'y avait que quelques pages entre la « mise en couple » puis la « tragédie », et les réactions du personnages m'ont ensuite prise au dépourvue de par leur intensité.
______Tous ces points sont au final liés à l'histoire en elle-même, plutôt liés aux personnages et à leurs relations d'ailleurs, et cela aurait pu passer si je n'avais pas trouvé que ces points prenaient trop de place par rapport à ce que j'appréciais dans le roman.

______SAUF que. Parce que même si cette moitié a été un peu compliquée à dépasser, une chose relevait le tout : l'écriture de l'auteure. On voit que Céline maîtrise sa plume, qu'elle sait ce qu'elle nous dit même si parfois je trouvais que c'était un peu flou. Je pense seulement que sa plume est jeune à ce moment de son écriture, et que ça se ressent un peu. Mais les pages défilaient toutes seules malgré les points négatifs, et ça, ça veut dire quelque chose pour moi. Et comme je suis contente d'avoir persévéré et su me concentrer sur les choses positives... car la seconde moitié est vraiment très bonne.
______Déjà, dès le départ, j'appréciais lire des bribes du passé. Cela permet de comprendre un peu pourquoi les choses en sont là où elles en sont, et pourquoi ça ne peut que dégénérer. J'avais aussi très envie d'en découvrir plus sur la magie dont on nous parlait, de ce fameux monde, Anyarka, et les créatures le peuplant. Et puis, deux personnages me plaisaient beaucoup : les s½urs de Nigel. Si lui est un peu – trop – passif, j'ai adoré ses deux s½urs, avec sûrement une préférence pour l'ouverture d'esprit de la plus jeune.

______De plus, même si parfois la justification des événements me laissait perplexe, il se passait beaucoup de choses et je n'avais pas le temps de m'ennuyer. Et la suite était encore mieux à ce niveau.

______Je pense que je ne serais pas une grande adepte de Nigel, même s'il me plaisait plus dans la seconde partie, mais j'ai vraiment un coup de c½ur pour ses s½urs. Cela s'est retrouvé confirmé dans cette seconde moitié, et j'ai pu apprécier le goût de l'aventure de Shana, la benjamine, et la réflexion de Dana, l'aîné, qui n'hésite pas à prendre les choses en main et ne se laisse pas marcher sur les pieds.
______Et puis nous rencontrons Logan. En pleine rébellion, il est partagé entre son goût de l'aventure et son amour pour ses parents adoptifs, qui espèrent qu'il reprendra le ranch à leur suite. Il m'a beaucoup touchée et j'ai aimé son côté mauvais garçon au c½ur tendre, qui fait au final de son mieux pour s'affirmer et trouver qui il est tout en ne décevant pas ceux qu'il aime. J'avoue avoir été remplie de colère face à ce qu'il traverse et ai déjà hâte de le retrouver.

______Ce que j'ai préféré, c'est le côté plus magique. Je pense que l'univers créé par Céline est très complexe et qu'il me reste beaucoup de choses à découvrir dans le second tome, mais l'avant goût qui nous est donné ici m'a vraiment plu. J'ai été impressionnée de voir le travail fourni pour décrire et construire ce monde magique, les créatures le peuplant et les lois le régissant. Car la plume est jeune mais précise, bien tournée et les pages défilent toutes seules. J'ai commencé à me poser plein de questions sur les différents personnages que l'on rencontre, et j'espère en revoir pas mal dans la suite, même ceux qui ne sont pas forcément du côté des gentils !
______L'histoire des O'Connor m'a également captivée, et tout ce qui se passe autour de cette famille a été très bien mené dans cette seconde moitié. Je tournais les pages avec avidité, toujours surprise par ce que je découvrais, en demandant toujours plus.

______En bref, parce que je commence à m'emmêler les pinceaux et que la chronique est longue, si la première partie de ce tome un m'a un peu refroidie à cause d'un personnage principal qui m'a laissée assez distante et des relations se déroulant trop rapidement, la seconde moitié m'a complètement captivée grâce à un univers magique complexe et très travaillé, riche en promesses pour la suite, ainsi qu'un nouveau personnage qui me plait beaucoup. Je vais me lancer dans le second tome très rapidement et c'est dans des cas comme ça que j'aime les intégrales !


Damanta - Tome 1 : Les Erreurs de l'Innocence, Céline Guffroy




 
 
 
 
 
 
***

Chroniques des partenaires : Lire une Passion, L'Eden des Rêves, Book-Attitude, April the Seven.


Damanta - Tome 1 : Les Erreurs de l'Innocence, Céline Guffroy

« - Le roi est absent et ne peut pas vous recevoir aujourd'hui.
Cette nouvelle ne sembla pas faire plaisir à Jack, qui se passa une main dans les cheveux en jurant comme un charretier.
- Surveillez votre langage devant une demoiselle, l'admonesta le Gardien en désignant Michelle du doigt.
Le Faucheur croisa le regard de la jolie sorcière et un sourire séducteur naquit sur son visage Lorsqu'il avait entendu sa voix plus tôt, il n'avait pas fait attention à elle, mais il devait avouer qu'elle était assez mignonne.
- Eh, salut, ma belle ! lança-t-il à son intention d'une voix doucereuse, accompagné de son sourire le plus charmeur.
Stanislas lui lança un regard noir.
- C'est ma fille, Jack.
La mise en garde que sous-entendait cette précision fit sourire le Faucheur, qui ne put s'empêcher de lancer une pique à son collègue.
- Heureusement pour elle, elle a pas hérité de ta gueule, ricana-t-il. »

Tags : Damanta - Céline Guffroy - Fantastique - Editions Valentina - Livres

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.224.108.238) if someone makes a complaint.

Report abuse