Felicity Atcock - Tome 1 : Les Anges mordent aussi, Sophie Jomain

Felicity Atcock - Tome 1 : Les Anges mordent aussi, Sophie Jomain


Felicity Atcock - Tome 1 : Les Anges mordent aussi, Sophie Jomain

Titre : Felicity Atcock (1) ~ Les Anges mordent aussi
Auteur : Sophie Jomain
Genre : Bit-lit
Nombre de pages : 318
Éditions : J'ai Lu
Année : 2011
Prix : 6,90 ¤


Felicity Atcock - Tome 1 : Les Anges mordent aussi, Sophie Jomain


Je n'ai vraiment pas de bol : il aura suffi d'une morsure, d'une seule, pour que je me retrouve embarquée dans une histoire sans queue ni tête. Je ne sais pas exactement comment ça a commencé, et je ne sais pas non plus de quelle manière tout cela va finir. Quoi qu'il en soit, celui qui fera en sorte que les jeunes vampires arrêtent de se pointer pour s'enterrer dans mon jardin sera mon héros. Et si en plus il est beau, riche et intelligent, je ne me plaindrai pas ! Je veux retrouver ma vie d'avant, tranquille et... ennuyeuse à mourir.




Felicity Atcock - Tome 1 : Les Anges mordent aussi, Sophie Jomain

_____C'était avec beaucoup d'impatience que je me suis lancée dans cette lecture, car j'avais énormément entendu parler de la plume de Sophie Jomain, et de ses séries « cultes » Les Etoiles de Noss Head et Felicity Atcock. Comme en ce moment j'essaie de lire plus de bit-lit pour découvrir le genre plus en profondeur, je me suis tournée vers la seconde... et c'est pour moi une vraie déception, malheureusement.


_____Nous suivons la vie de Felicity, jeune femme qui a pour tante une vampire et qui connait donc l'existence de ces créatures de la nuit. Après une soirée un peu trop arrosée, elle se réveille avec deux traces de crocs à la cuisse, mais impossible pour elle de se rappeler de sa soirée. Et quand le colocataire de sa meilleure amie décède et s'enterre dans son jardin, elle comprend qu'elle s'est fourrée dans les ennuis jusqu'au cou.


_____Je pense que je vais être assez négative dans ma chronique, donc je terminerais par le point « positif », histoire de finir sur une meilleure note.

_____Pour moi, le principal dans une histoire, ce qui fait sa force – ou sa faiblesse – ce sont les personnages. Ce sont eux qu'on suit au fil des pages, et il est important de bien travailler leur personnalité et leur psychologie, en tout cas pour me plaire. Et là... c'est une complète déception à ce niveau, je n'ai trouvé aucun personnage pour « relever le niveau ».

_____En premier lieu, l'héroïne. Moi qui aime quand elles ont du caractère, j'ai bien failli balancer mon bouquin à travers la pièce bon nombre de fois tant elle m'exaspérait (et ça parce que je ne pouvais pas rentrer dans l'histoire pour lui secouer les puces et lui coller une paire de baffes). Je suis un peu virulente, alors qu'au final elle reste plutôt gentille et agréable, heureusement sinon ça aurait été difficile de terminer l'histoire... Mais alors par contre, elle a AUCUNE volonté. Et même ça encore ça pourrait passer, enfin j'aurais moins aimé quand même, mais ce qui m'a révoltée, c'est qu'au tout début elle nous dit qu'elle a du caractère mais qu'elle est bonne poire. Pour le bonne poire, ça on peut le dire, pour le caractère, je le cherche encore... Je sais qu'il ne faut pas comparer les livres et tout et tout, mais à côté de Mercy (Mercy Thompson, saga de Patricia Briggs), qui elle a vraiment du caractère, ben Felicity est quasiment transparente. Et suivre une héroïne aussi plan-plan, ben malheureusement ça ne prend pas avec moi. Et quand ENFIN on dirait qu'elle reprend du poil de la bête... c'est pour finalement se laisser « avoir » (et là j'utilise ce mot pour ne pas être vulgaire, soyons honnêtes) moins de dix minutes plus tard.

_____Ensuite, dans ce genre d'histoire, c'est bête à dire, mais j'aime baver devant les héros masculins, même s'ils sont plutôt sombres. Mais là... c'était pire que sombres, limite des agresseurs... Ils ne demandaient jamais l'avis de Felicity, et la scène du début est très, très limite je trouve. Après voilà, on peut sûrement aimer, mais pour moi ce n'est pas du tout ce que je veux voir comme « qualités » (je ne trouve pas que ça en soit) chez les personnages masculins. Je n'ai été attirée ni par l'un ni par l'autre malgré leur physique de rêve, tout simplement parce qu'ils me foutaient clairement les boules et que j'aurais aimé n'en croiser aucun. De plus, on pressent le trio amoureux pour les prochains tomes, et merci mais ce sera sans moi.

_____Et comme je déteste rédiger des chroniques négatives, j'aurais aimé pouvoir rehausser ma critique avec des personnages que j'aurais apprécié, même s'ils étaient secondaires... mais ce n'est pas le cas. La « meilleure amie » de Felicity me sortait par les yeux et m'indignait clairement, et la seule qui pourrait obtenir ma sympathie (outre Felicity que j'aime bien quand même, enfin elle est trop effacée et plate pour une héroïne mais elle n'a rien de méchant quoi), ce serait Stephenie (je vous laisse découvrir par vous-même qui elle est si vous vous lancez dans l'aventure).


_____Ensuite, ce qui m'a le plus donné envie d'arrêter la lecture, c'est bien les allusions lubriques à quasi toutes les phrases (bon, j'exagère un peu) et les surnoms atroces que ses « mâles » donnent à Felicity. « Petite chatte » est sûrement celui qui m'a le plus exaspérée. En terme de scène de sexe à proprement parler, je dirais qu'il n'y en a pas tant que ça (même si ça m'a laaaaargement suffit, hein), mais que ce soit juste les allusions ou autre, ça bouffe totalement le reste de l'histoire et pour trouver l'intrigue, faut creuser là-dedans. Pourtant, je trouvais l'idée plutôt sympa et j'aurais bien aimé que ça soit beaucoup plus exploité. Visiblement l'auteur a préféré mettre l'accent sur autre chose, et malheureusement ça n'a pas fonctionné avec moi, pour le coup. Je pense que je préfère quand la bit-lit s'accompagne d'enquêtes ou de quêtes plus travaillées. De plus, j'ai vraiment eu du mal avec la version d'un certain type de créatures surnaturelles proposée par l'auteur. J'ai trouvé ça limite, et ça ne m'a pas convaincue. Encore une fois, ce point là est très subjectif et ne dépend que de mes propres préférences.


_____Et donc ce qui m'a « plu » dans l'histoire, au final, ben ce n'est pas l'histoire mais la plume de l'auteur, qui, malgré tous les défauts que j'ai pu trouver, est assez agréable à lire. Parce que même si j'ai eu envie à plusieurs reprises de stopper ma lecture, j'ai continué parce que l'écriture est fluide et simple et qu'au final ça se lit très vite. C'est aussi ce qui me fait dire que c'est la façon de l'auteur de traiter le genre et non la plume de l'auteur en elle-même qui m'a déçue dans ce livre, et du coup je pense que j'aurais plus de chance avec Les Etoiles de Noss Head, sa série fantastique (d'ailleurs Karo' me l'a confirmé, et comme on a des goûts similaires, j'y crois !).


_____En bref, c'était une lecture plutôt laborieuse à cause des personnages plats et parfois vulgaires, qui ne m'ont pas du tout emballée. Des scènes de sexes assez barbantes et des allusions lubriques à tout bout de champ qui masquent l'intrigue sous-jacente et rendent l'histoire peu intéressante. Pour moi, le seul point positif est que ça se lit vite car l'écriture est fluide et pas trop désagréable. Je ne lirais pas la suite, mais si vous aimez ce genre de lecture ça pourra sûrement vous plaire. Je pense juste que ce genre traité de cette façon, ce n'est pas pour moi.




Felicity Atcock - Tome 1 : Les Anges mordent aussi, Sophie Jomain

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
***
 
Chroniques de partenaires : Lire, une passion
 
 

Tags : Felicity Atcock - Livres - Éditions J'ai Lu - Bit-lit - Sophie Jomain

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.80.87.62) if someone makes a complaint.

Report abuse