Galatéa - Tome 1 : Evanescence, Monia Sommer

Galatéa - Tome 1 : Evanescence, Monia Sommer


Galatéa - Tome 1 : Evanescence, Monia Sommer


Titre : Galatéa – Tome 1 : Evanescence
Auteur : Monia Sommer
Genre : Fantasy
Nombre de pages : 427
Éditions : Valentina
Année : 2014
Prix : 20 ¤
Sites de vente : Boutique Valentina / Amazon
Page Facebook de l'auteur : Monia Sommer - Auteur
Site officiel de l'auteur : Monia Sommer


Galatéa - Tome 1 : Evanescence, Monia Sommer

Je m'appelle Galatéa, princesse guerrière vivant sur une planète de glace et d'hiver éternel.
Entourée de mes trois amies et protectrices, j'apprends à maîtriser mes pouvoirs, ainsi que le Kieli, la langue de la Magie.
Lorsqu'une guerre éclate, menée par une ennemie puissante à la tête d'une redoutable armée d'Enchantombres dotés de pouvoirs défiants toute logique, et que je me retrouve, bien malgré moi, au c½ur de ce conflit, je comprends que ma vie est sur le point de changer, irrémédiablement.
Selon une ancienne prophétie, une seule personne pourra changer le cours des choses et décider de l'avenir de tous les mondes. Eh bien..., il fallait que cela tombe sur moi ! Pour quelqu'un qui a passé son temps à fuir ses responsabilités, ce n'est pas gagné.
Le Destin nous joue parfois de très vilains tours !


Galatéa - Tome 1 : Evanescence, Monia Sommer

______Entre la couverture (réalisée par Tiph's) qui est une merveille, et le résumé, intriguant et prometteur, il n'en a pas fallu plus pour me donner tout de suite envie de découvrir cette histoire et ce nouveau monde. Même si certains points manquaient de développement selon moi, je salue l'imagination de l'auteure car d'autres choses m'ont vraiment épatée.

______Galatéa est la princesse de la planète Galatée, gouvernée par sa mère, la reine Galathée (les noms proches sont voulus, mais je vous accorde qu'au départ, ça fait étrange). La jeune fille est aussi une guerrière et s'entraîne dur tous les jours avec ses trois meilleures amies afin de parer d'éventuelles attaques ennemies. Seulement, entre la théorie et la pratique, il y a parfois un sacré fossé... Alors quand le système entier de planètes est attaqué par une armée redoutable dont « l'Ultime Puissance » est à la tête, tout se complique et le ciel de chacun s'assombrit. Galatéa et ses amies n'ont plus qu'à mettre en pratique leurs entraînements et à faire attention où elles mettent les pieds !

______Je ne vais pas faire de gros descriptif des personnages pour cette fois, car il y en a un certain nombre, donc ce serait peut-être un peu long. Néanmoins, Galatéa est à priori jeune (une quinzaine d'années je crois), mais je l'ai trouvée assez mature pour son âge. D'ailleurs, quand elle nous l'avoue, j'ai été pas mal surprise car je m'attendais à quelques années de plus (17 ou 18 pour être exacte). Ses meilleures amies semblent être dans la même tranche d'âge qu'elle, et leur parlé correspondait justement assez à celle-ci. Quant à Sao, un jeune guerrier de Neptune, il paraît être quelqu'un de très bien : loyal, attentionné, combattif, les passages avec lui étaient vraiment agréables à lire.

______Les personnages sont donc tous très sympathiques, mais hélas, ça s'arrête là. Je ne me suis pas du tout attachée à eux parce que je les ai trouvés trop peu exploités. On ne s'attarde pas du tout sur leurs forces et leurs faiblesses, sur ce qui fait qu'ils sont chacun unique et pourtant qu'ils ont besoin les uns des autres pour remporter le combat. Or, je pense que cela est quelque chose d'essentiel pour une histoire de cette envergure, où l'on suit plus ou moins chaque personnage dans une partie de sa mission, et où chacun de leur acte compte énormément dans la balance pour la survie des autres. Pour moi, ils manquent totalement de développement, ce qui fait qu'ils ne sont pas exploités au mieux et qu'on reste trop en surface les concernant. J'ai trouvé ça très dommage car selon moi, ils ont chacun beaucoup de potentiel.

______Dans la même veine, j'ai trouvé que la romance entre Galatéa et Sao était beaucoup trop rapide, et que ça la décrédibilisait du coup. Ils se rencontrent plusieurs fois, certes, mais se parlent à chaque fois quelques minutes seulement, alors j'avoue avoir eu du mal à comprendre comment il pouvait y avoir des sentiments amoureux entre eux. En toute objectivité, c'est vrai que c'est possible, mais ici les sentiments sont trop peu développés pour qu'on y croie vraiment. Il y a si peu de descriptions des émotions des deux concernés que leur relation est très peu crédible, assez maladroite. À la fin du livre, on a l'impression qu'ils vont finir leur vie ensemble et qu'ils se connaissent depuis des années alors que ce n'est pas le cas, et qu'ils se fréquentent depuis quelques semaines seulement. En fait, il y a un trop gros décalage entre ce qu'on veut nous faire croire concernant la relation de Galatéa et Sao et ce qu'il en est vraiment, ce qui m'a mise mal à l'aise. Du coup, je n'ai pas réussi à m'attacher à leur tandem, ni à ressentir de la compassion envers eux.

______Par ailleurs, ceux qui aiment l'action devraient être servis car ce roman en contient beaucoup. Je dirais même plus qu'il n'y a que ça, et que ce point est un peu à double tranchant. En effet, dans un sens, ça nous empêche de nous ennuyer, surtout qu'elle est très bien décrite. On se croit vraiment sur les différentes planètes de nos héros, et sur les champs de batailles à leurs côtés, et j'ai beaucoup aimé. Malheureusement, je pense que c'est aussi cet enchaînement d'action qui ne laisse pas la place à des moments plus calmes, où les émotions auraient tout à fait leur place. En effet, comme ce sont elles qui permettent au lecteur de s'attacher aux personnages, cela aurait été un bon compromis.

______Autre chose que j'ai bien aimé : la narration à plusieurs voix. Au départ, je pensais que c'était un changement de point de vue, même si on ne savait pas réellement quel personnage on suivait puisqu'il n'y avait rien de précisé, et qu'il m'a souvent fallu faire des retours en arrière pour comprendre où j'en étais. J'ai trouvé ça très intelligent qu'on puisse suivre chacun des personnages dans sa bagarre ; ça apporte une nouvelle dimension au roman et à l'histoire. Je trouvais juste bizarre (et pas très logique) de croiser des « je » alors que le récit ne se focalisait plus Galatéa mais sur un de ses alliés. C'est après que j'ai su, grâce à une autre lectrice, qu'en fait Galatéa rapportait le récit de ses amis, et ce comme si elle avait été dans leur tête à ces instants précis. Autant vous avouer que cette vision des choses m'a plus perturbée qu'autre chose et que je ne l'ai pas du tout comprise. Je trouve qu'il est tout de même plus simple de faire des changements de points de vue nets ; ça embrouille beaucoup moins.

______Sinon, tout au long du roman, nous avons droit à des flashbacks, certains concernant Galatéa, certains concernant sa mère. S'ils sont intéressants et prenants, je les ai trouvés mal amenés. Ils arrivaient dans le récit comme un cheveu sur la soupe : le moment n'est pas propice à un flashback, mais nous en découvrons un malgré tout. À chacun des flashbacks, je me suis posé la question de son utilité. À la fin du roman, on en saisit une partie, mais pas concernant la totalité des flashbacks. Du coup, même s'ils étaient intéressants à découvrir, j'avoue ne pas avoir compris le choix de l'auteure de les placer à ces endroits-là et à ces moments-là.

______Enfin, je terminerai cette chronique avec deux choses que j'ai vraiment aimées. D'abord, j'ai adoré la diversité du monde de Monia Sommer ainsi que les particularités superbes qu'elle a données à ses planètes. C'est un gros plus : c'est vraiment quelque chose qui mérite qu'on découvre cette saga, car ce qu'elle en fait est assez éblouissant. Et ensuite, je parlerai de sa plume, qui est fluide et agréable, permettant une lecture facile et plaisante.

______En bref, la faiblesse de ce premier opus réside dans le manque de sentiments : c'est ce qu'il m'a manqué pour m'attacher aux personnages, à leurs tandems, et croire en eux. En effet, il y a un véritable déséquilibre entre les moments d'action, qui emplissent presque la totalité du livre, et les moments d'émotions, qui sont quasiment inexistants. On sent qu'Évanescence est le premier roman de Monia Sommer car il reste quelques maladresses, et notamment des flashbacks mal amenés, ainsi que des changements de points de vue réalisés d'une manière assez particulière. Néanmoins, l'imagination dont elle fait preuve par rapport aux planètes peuplant cet autre système solaire et aux particularités de ces dernières est absolument magnifique et donne envie de découvrir plus de choses à propos de cet univers.


Galatéa - Tome 1 : Evanescence, Monia Sommer









***

Chroniques des partenaires : L'Eden des Rêves ; April the Seven ;


Galatéa - Tome 1 : Evanescence, Monia Sommer

« - Ne sous-estime jamais l'effet de surprise, ma chérie. Bien des guerres que l'on pensait sans issues ont été remportées grâce à cela, car même en nombre et en puissance inférieurs, il y a toujours un espoir tant que l'on a la volonté de vaincre. »

Tags : Galatea - Monia Sommer - Editions Valentina - Fantasy - Livres

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.226.76.27) if someone makes a complaint.

Report abuse