Coeur de Flammes - Tome 1 : Le Visage de l'Ombre, Iman Eyitayo

Coeur de Flammes - Tome 1 : Le Visage de l'Ombre, Iman Eyitayo


Coeur de Flammes - Tome 1 : Le Visage de l'Ombre, Iman Eyitayo

Titre : C½ur de Flammes – Tome 1 : Le Visage de l'Ombre
Auteur : Iman Eyitayo
Genre : Fantasy
Nombre de pages : 364
Éditions : Plumes Solidaires
Année : 2014
Prix : 6,99¤ (numérique) / 14,90 ¤ (papier)
Sites de vente : Amazon
Page Facebook officielle de l'auteur : Iman Eyitayo - Auteur
Site officiel de l'auteur : Iman Eyitayo


Coeur de Flammes - Tome 1 : Le Visage de l'Ombre, Iman Eyitayo

En condamnant la magie il y a de cela un millénaire, les Anciens pensaient avoir réussi à protéger les terres d'Iriah des horreurs de la guerre. Mais tout change lorsqu'un être suprême – le Régisseur – use de pouvoirs inconnus pour s'imposer en maître sur les quatre continents. Suivant une étrange et incompréhensible lubie, ce Dieu ordonne alors l'assassinat de tous les enfants naissant par paire.
Mais une jeune fille échappe à cette fatalité. Jumelle, Aluna se sait condamnée à vivre dans l'ombre, sous la coupe d'un scientifique sans scrupule qui la force à être le cobaye d'étranges expériences magiques. Mais lorsque l'une d'entre elles tourne mal et qu'Aluna se retrouve malgré elle projetée dans les profondeurs d'une rivière aux eaux interdites, le cours de sa vie change à jamais.
Soudainement propulsée dans la lumière, Aluna va être entrainée dans une aventure mêlant magie, complots et rébellion, et qui va lui permettre d'entrevoir un des secrets les mieux gardés de son monde...



Coeur de Flammes - Tome 1 : Le Visage de l'Ombre, Iman Eyitayo

[EN PARTENARIAT AVEC IMAN EYITAYO]



______Je tiens tout d'abord à remercier l'auteur, Iman Eyitayo, pour m'avoir proposé ce livre en service-presse. J'en avais déjà pas mal entendu parler par Justine, de Lire une Passion, et il m'avait déjà intriguée. Du coup, j'ai été très contente de pouvoir découvrir cette histoire.

______Aluna et Elena sont jumelles. Leur mère a refusé de se séparer de l'une des deux, même si elle savait que si son acte était découvert, elle et ses filles courraient à une mort certaine. De ce fait, la première a vécu pendant des années dans une cave avant d'être confiée à Xérox, un druide ami de Rosa, la mère des deux filles. La seconde, quant à elle, vivait librement, sans pour autant s'empêcher de nourrir une grande jalousie face à sa s½ur. Durant dix-sept ans, Aluna n'a jamais eu d'existence légale, vivant dans l'ombre de sa s½ur et sous les ordres d'un druide qui la maltraitait et se servait d'elle comme cobaye pour des expériences liées à la magie. Seulement, lorsque l'une d'entre elle tourne mal, Xérox se voit dans l'obligation de l'amener à la rivière sacrée pour la sauver, rivière dans laquelle il est interdit de pénétrer sous peine de mort. Dès lors, Aluna devient le centre d'une attention qu'elle n'a pas désirée, mais qu'elle doit assumer tout en gardant secret le fait qu'elle ait une double quelque part au-dehors.

______Aluna a 17 ans, et une famille : une s½ur jumelle, Elena, qui ne l'aime pas ; une demi-s½ur, Beth, qui l'adore et tient à faire tout ce qu'il est possible pour la maintenir en vie ; et une mère qui l'aime et qui ne s'est jamais résolue à la laisser partir, Rosa. Malgré tout ça, Aluna est forcée de rester cachée toute sa vie, car étant une jumelle, elle n'a pas droit à la vie selon les règles – étranges – du Régisseur. Elle sait qu'elle est en sursis, mais cela ne l'empêche pas de se battre. Si Aluna paraît faible au départ, elle cache en fait une force de caractère qui va lui permettre de surmonter quelques épreuves. J'ai bien aimé ce côté de sa personnalité, car malgré toutes les difficultés qu'elle va rencontrer en chemin, rien ne semble pouvoir l'ébranler. Elle garde toujours la tête haute malgré les tourments alors qu'elle a pourtant toutes les raisons de s'en plaindre, et j'ai apprécié cela.

______Aluna va trouver en Willan, son sauveur, un ami sur qui elle peut compter, quelqu'un qui la soutiendra toujours et qui va continuellement chercher à la protéger. Willan est le prince de Goran, et il ne lui reste plus que son père comme famille, son frère et sa mère étant décédés quelques temps auparavant. De ce fait, il va s'attacher rapidement à Aluna, et refuse, lui aussi, de la laisser mourir, pour quelques raisons que ce soit. J'ai bien aimé sa détermination, son entêtement même, et ses capacités à raisonner. Il est en fait un fin stratège et va éviter pas mal de malentendus grâce au dialogue, qu'il maîtrise très bien. Si au départ, il n'est pas décidé à prendre la relève quant au gouvernement du royaume, on sent au fur et à mesure des événements qu'il acquière de la confiance et saurait finalement très bien se débrouiller à la place de son père. Willan cache pas mal de ressources en fait, et j'apprécie ce genre de personnages multi-facettes.

______Ensuite, nous faisons la connaissance de Siruth, prince de Thundez. Lui aussi a de la famille, mais c'est un peu particulier... Il est là en premier lieu pour amener Aluna à la reine de Cristalia, puis finit par se prendre d'amitié avec Aluna et Willan. Il semble d'ailleurs partager un lien étrange avec la jeune femme, mas comme elle, nous restons dans le flou. Chose assez frustrante, parce que curieuse que je suis, j'aurais bien aimé en apprendre plus à ce sujet. Mais j'ai supposé que cette réponse serait apportée au tome 2 (faut bien donner envie de le lire, logique !), donc je prends mon mal en patience...

______Il y a pas mal d'autres personnages que nous rencontrons au cours de cette aventure à Iriah, mais je vais seulement en citer quelques-uns pour ne pas vous perdre inutilement. Nous avons donc Xérox, le druide un peu fou qui fait des expériences sur Aluna (et que je n'ai pas particulièrement apprécié...) ; Larzac, le druide au service de Goran, et plus précisément de Willan, que j'ai bien aimé, tant par son tempérament un peu speed et professionnel que par ses réflexions ; Irma, la cuisinière du château de Goran et qui se lie d'amitié avec Aluna ; et la reine de Cristalia, qui me paraît être une très bonne dirigeante grâce à sa sagesse et son calme.

______Dans les romans de fantasy, j'ai toujours peur de me perdre à cause des créatures mises en avant et de traditions que l'auteur oublierait de développer ou d'expliquer parce que c'est évident pour lui. Ce n'est pas du tout le cas ici : toute la mythologie mise en place est parfaitement bien expliquée, ce qui nous permet de prendre plaisir à la découverte et d'en profiter pleinement sans trop se poser de questions. Il y a bien un lexique / glossaire à la fin du roman, mais vu la dextérité d'Iman pour nous expliquer la mythologie d'Iriah, je l'ai trouvé inutile. Un bon point donc, car on n'a ainsi pas besoin d'arrêter sans arrêt la lecture pour regarder à la fin du bouquin pour comprendre de quoi on nous parle à tel ou tel moment. Au contraire, on peut poursuivre la lecture tranquillement tout en s'instruisant sur Iriah et ses coutumes.

______De même, les descriptions des paysages et des événements sont très belles. Harmonieuses, poétiques, elles sont agréables à lire et nous permettent de visualiser nettement Iriah et ses contrées, ainsi que ses chimères et leur raison d'être. De ce fait, on se sent complètement immergé au c½ur du monde qu'a créé l'auteur, à tel point qu'on a vraiment l'impression de voyager aux côtés d'Aluna, Willan, Sirtuth et les autres.

______En revanche, la faiblesse de ce tome réside dans les sentiments. En effet, j'ai trouvé que les émotions n'étaient pas assez présentes, que ce soit concernant la romance mise en place ou le combat final. Cela m'a empêché de m'attacher aux personnages du roman et de me sentir proche d'eux, d'être attendrie, touchée, d'avoir peur pour et avec eux. Les deux personnages en question concernant la romance se lient d'amitié au départ, mais je n'ai pas ressenti ce qui les fait s'aimer plus. On voit bien dans les gestes, l'attitude, les pensées et le raisonnement de chacun qu'ils tiennent énormément l'un à l'autre, mais cette partie concernant les sentiments amoureux est assez survolée. Personnellement, je n'ai pas perçu leur grand attachement, ni leur amour, j'ai trouvé ça assez plat. De ce fait, j'ai eu du mal à y croire. Idem pour ce qui est des sentiments lors du combat final : on voit bien que tout le monde a peur, s'étonne et panique, mais si les événements sont bien décrits, le côté émotionnel a été négligé. Du coup, j'ai beaucoup aimé être prise dans les faits de la bataille, mais j'aurais vraiment aimé pouvoir m'y sentir présente émotionnellement, et ainsi trembler avec les combattants.

______La plume d'Iman Eyitayo est très agréable : fluide, on a l'impression que les mots lui sont venus tous seuls, et qu'il n'y a pas eu une seule hésitation lors de la rédaction. Ça plus le fait qu'on sent qu'elle connaît son monde sur le bout des doigts, on voyage en Iriah avec elle avec beaucoup de facilités. J'ai repéré cependant quelques répétitions et quelques soucis de mise en page au niveau de certains dialogues, mais rien d'alarmant.

______Je trouvais déstabilisant au départ de voir autant de points de vue différents. Mais plus j'avançais dans l'histoire, plus je me suis doutée de leur intérêt. J'ai d'ailleurs trouvé ça très astucieux de nous faire aussi voyager à travers Iriah de cette manière, même si je pense qu'on aura l'explication précise de l'utilisation de cette méthode (et les liens entre tous les personnages nommés) dans le tome 2... Quant à la fin de cet opus, elle est aussi rapide que surprenante. On retrouve un personnage qu'on avait laissé bien plus loin dans le roman, et qu'il ne m'a pas fait vraiment plaisir de revoir. Et qu'on ne s'attend pas à le retrouver à ce moment-là, il faut le dire. Et vu l'issue de la confrontation entre celui-là et un autre, ça n'annonce rien de bon pour la suite... De ce fait, on a très envie de connaître cette suite et de savoir comment Aluna va faire pour se tirer d'un si mauvais pas.

______En bref, un premier tome qui nous introduit très bien le monde d'Iriah et ses créatures, mais qui ne nous perd pas une seule seconde tant la mythologie est agréablement développée et finement mise en scène. Seulement, si les paysages sont décrits avec beaucoup de finesse et d'habilité, il y a aussi un gros manque de sentiments qui se perçoit clairement lorsque les choses évoluent entre deux personnages précis, ainsi que lors de la grande bataille. La fin, surprenante et rapide, donne néanmoins envie de connaître la suite de leurs aventures à tous.

Coeur de Flammes - Tome 1 : Le Visage de l'Ombre, Iman Eyitayo









***

Chroniques des partenaires : Lire une Passion ; L'Eden des Rêves ; Book Attitude.


Coeur de Flammes - Tome 1 : Le Visage de l'Ombre, Iman Eyitayo

« Seule la mort offre l'oubli, la vie n'a pas cette indulgence. »


« - Je ne pense pas que vous soyez destinée à mourir jeune, comme vous semblez le penser. Je pense que personne ne l'est. Je ne crois pas en une quelconque destinée. La vie est un labyrinthe, les choix que nous faisons, les actions que nous menons ou choisissons de subir, les gens que l'on rencontre... déterminent à eux seuls la longueur du chemin qui nous mènera à la sortie. Libre à vous de choisir votre mort, mais ne pensez pas qu'elle vous est imposée. Il n'y a rien de prédéterminé, absolument rien. »

Tags : Coeur de Flammes - Iman Eyitayo - Editions Plumes Solidaires - Fantasy - Service-Presse - E-Book

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.198.212.30) if someone makes a complaint.

Comments :

  • Regina-Falange

    14/01/2015

    Ah le logi-signature ^^ ça rend donc bien effet ;) j'aime beaucoup ^^

    Sinon pour en revenir à ta chronique. J'avais déjà entendu parler du livre et l'histoire me tente bien, c'est dommage pour les sentiments, car pour moi dans une histoire c'est ce qu'il y a de plus importants, les personnages et les liens qui les unis, cependant l'univers à l'air vraiment intéressant, donc je tenterai peut etre à l'occasion ;)

Report abuse