Across the Universe - Tome 1 : Au-delà des étoiles, Beth Ravis

Across the Universe - Tome 1 : Au-delà des étoiles, Beth Ravis


Across the Universe - Tome 1 : Au-delà des étoiles, Beth Ravis

Titre : Across the Universe - Tome 1 : Au-delà des étoiles
Auteurs : Beth Ravis
Genre : Science-Fiction
Nombre de pages : 430
Éditions : Pocket Jeunesse (PKJ)
Année : 2014
Prix : 18,50 €


Across the Universe - Tome 1 : Au-delà des étoiles, Beth Ravis

Dans 300 ans, Amy sortira de son sommeil glacé pour coloniser une nouvelle planète avec d'autres volontaires.
Mais, bien avant la fin du voyage, Amy est débranchée...
On a tenté de la tuer.


Across the Universe - Tome 1 : Au-delà des étoiles, Beth Ravis

______Ce livre, il m’a fait envie dès que je l’ai vu au boulot. J’ai dû le ranger dans les rayons, et je peux vous dire que je suis restée un moment en admiration devant la couverture. Ses couleurs bleutées et la complicité évidente entre les deux personnages représentés m’ont fait craquer une première fois, et le résumé, court mais intriguant, m’a fait craquer définitivement. Et je ne le regrette pas : ce roman est une excellente découverte !

______Toute l’histoire se passe dans un vaisseau spatial, quelque chose de totalement inédit pour moi. Les humains ont repéré une planète apparemment habitable du nom de Centauri, et pour y accéder, un voyage de 300 ans dans un vaisseau est nécessaire. En quittant la Terre, ils emmènent avec eux des gens cryogénisés qui vont les aider lors de la conquête de cette nouvelle terre. Amy est l’une d’entre eux. Et on l’a débranchée sans respecter les règles de sécurité, ce qui ressemble fortement à une tentative de meurtre. Mais l’horreur ne s’arrête pas là : Amy est la première d’une longue liste de personnes qu’on souhaite débrancher et elle n’en comprend pas la raison. Seulement, quand le mensonge, la manipulation et les sentiments viennent s’ajouter à une quête de vérité, tout se complique...

______Amy est une jeune fille qui ne souhaite pas franchement être cryogénisée et quitter tout ce qu’elle a sur Terre pour un voyage interminable, mais elle le fait tout de même pour rester avec ses parents, qu’elle aime de tout son c½ur et qui sont agrémentés pour la mission. Quand elle est débranchée, elle va être en tout premier lieu très déstabilisée et en colère, puis elle va s’attacher à Elder et Harley, qui vont devenir ses amis et plus fidèles alliés, car le vaisseau n’est pas si accueillant que ça envers elle... La différence fait peur, que voulez-vous...

______Le premier est donc le futur commandant du vaisseau tandis que le second est son meilleur ami, peintre de surcroît. Elder est quelqu’un d’organisé, mais qui se laisse facilement entraîner par ses sentiments. Et c’est ce que j’ai le plus aimé chez lui. Il est fort, réfléchit (parfois pas de la bonne manière, mais il a été éduqué d’une manière différente de nous, donc on lui pardonne), prend soin d’Amy alors qu’il ne la connaît pas, veut faire éclater la vérité. Il est têtu et parfois indomptable, mais c’est ce qui fait que je l’ai vraiment aimé, que je me suis vite attaché à lui. C’est quelqu’un d’entier.

______Harley, lui, a une grosse part de folie bien cachée derrière ses tableaux. Et pas seulement. Il est traité d’une façon particulière parce qu’il est loin d’être manipulable, et qu’il est bien plus intelligent que certains passagers du vaisseau. Il a vécu quelque chose de difficile et ça le rend autant attachant que fragile. Je l’ai beaucoup apprécié. En revanche, j’ai détesté Eldest, le Doyen, le commandant actuel du vaisseau. Fourbe, manipulateur, menteur, cachotier, il déteste la différence (qu’il estime être le premier facteur de discorde) et tente par tous les moyens d’écarter Amy de la civilisation. Il va se faire une ennemie d’ailleurs, et cela va faire réagir d’autres personnages... ce qui donne des moments épiques et prenants. J’ai détesté Eldest dans son ensemble : qu’il manipule Elder m’a énervée, qu’il désigne Amy comme mauvaise parce qu’elle ne fait pas partie de « leur monde » m’a révoltée, et ses idées à la noix ont assemblé ces deux sentiments, achevant mon horreur pour cet affreux personnage.

______J’ai été embarquée dès les premières lignes car on ressent très bien la peur d’Amy et son appréhension. Elle ne sait pas trop ce qui va lui arriver, ni dans quoi elle s’embarque, mais elle y va quand même. Ses parents sont nécessaires pour une mission tandis qu’elle, elle les suit parce qu’elle ne veut pas les quitter, et cela est très bien mis en place : on sent tout le long son statut de « secondaire » et ça pèse beaucoup sur ses épaules.

______Par contre, suivre son cheminement de pensées (un peu étrange) lorsqu’elle est cryogénisée et découvrir le vaisseau et ses règles sans préambule m’a déstabilisée, ce qui fait que j’ai un peu lâché la lecture à un moment donné. Mais quand elle se réveille, on rentre vraiment dans l’intrigue et tout devient passionnant : le mode de vie sur le vaisseau (qu’on découvre en même temps qu’elle), les raisons pour laquelle certaines choses demeurent cachées, les liens entre certains personnages, les secrets qui se révèlent, l’enquête quant au meurtrier qui se poursuit et la tension qui augmente, encore et encore, jusqu’à exploser à la fin. Tout cela fait que la lecture devient addictive et qu’on ne peut lâcher le roman, sauf en cas d’urgence (pour moi, c’était le travail).

______La plume est délicieuse. Simple, elle se lit rapidement et devient presque... eh bien addictive, comme l’histoire en somme. Une fois qu’on est dans l’histoire, les pages défilent toutes seules, et on ne veut plus s’arrêter. J’ai aussi été très touchée par les thèmes abordés : le mensonge, la manipulation, la sauvegarde de tout un peuple, la folie (qui, dans ce livre, ne correspond pas à ce qu’on entend habituellement par ce mot). C’est très bien dosé mais donne souvent envie de se révolter contre ce qui se passe sur ce vaisseau.

______Autre point fort, et je pense que c’est fait exprès (mais je tenais à le souligner car ça m’a frappée et j’ai adoré ces références) : les prénoms de certains personnages n’ont pas été choisis au hasard. Eldest veut dire « le plus vieux » en anglais, et ce personnage est le Doyen du vaisseau, soit l’actuel commandant ; Elder veut dire « le plus jeune » en anglais et il est l’Aîné du vaisseau, soit le prochain commandant ; et enfin, il y a Orion, qui n’est qu’un archiviste mais qui porte le nom d’une constellation d’étoiles que j’aime beaucoup, et qu’on voit en France de novembre à mars. J’ai vraiment aimé ces significations particulières qui, je trouve, apportent encore plus de force au récit.

______En bref, Au-delà des étoiles est un livre passionnant que je recommande à tous ceux qui pensent être touchés par des thèmes humains, universels et actuels. Certes, j’ai été un instant déstabilisée que toute l’action se passe dans un vaisseau spatial, mais une fois qu’Amy a été réveillée, j’ai été incapable de lâcher ma lecture. C’est un livre addictif, dont on n’a pas envie de sortir avant de connaître la fin... qui cache bien des surprises.
Across the Universe - Tome 1 : Au-delà des étoiles, Beth Ravis









***

Chroniques des partenaires : Lire une Passion.


Across the Universe - Tome 1 : Au-delà des étoiles, Beth Ravis

« - Et quelle est la plus grande menace de ce vaisseau ? continue-t-il d’une voix éraillée. [...] La mutinerie, Elder. Plus que toute erreur humaine ou défaillance technique, la plus grande menace qui pèse sur ce vaisseau, c’est la mutinerie. C’est pour cela qu’après l’Épidémie le système des Doyens a été créé : un individu, né avant ceux qu’il doit encadrer, et qui assume le rôle de commandant, de patriarche. Chaque génération a un Doyen. Un jour, tu seras Doyen. Ce chef charismatique qui empêche la discorde et qui protège chacun des passagers, c’est toi. »


« - Il n’aime pas le désordre, dis-je à Amy. Il n’aime pas ce qui est différent. D’après lui, la différence est le premier facteur de discorde.
- Un vrai petit Hitler, celui-là, marmonne-t-elle.
Que veut-elle dire ? Eldest m’a toujours affirmé que Hitler était un chef éclairé, un meneur d’hommes avisé et sage. Peut-être que c’est ce qu’elle veut dire ? Que le Doyen est un bon chef, comme Hitler ? »


« Mieux vaut être folle que saine d’esprit comme eux. »


« On est capable d’endurer beaucoup de choses pour protéger ses enfants. »


« Alors que j’étreins Amy, je me rends compte que diriger, ce n’est pas contrôler. C’est être fort. Un bon chef, c’est quelqu’un qui donne aux autres la force de se débrouiller seuls. »


« Est-ce si grave de mentir si c’est une question de survie ? »

Tags : Beth Ravis - Éditions Pocket Jeunesse - PKJ - Science-Fiction - Livres - Accross The Universe

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.198.212.30) if someone makes a complaint.

Comments :

Report abuse