Les Chroniques de Neliel - Tome 2 : L'Emprise, Alfreda Enwy

Les Chroniques de Neliel - Tome 2 : L'Emprise, Alfreda Enwy


Les Chroniques de Neliel - Tome 2 : L'Emprise, Alfreda Enwy

Titre : Les Chroniques de Neliel – Tome 2 : L'Emprise
Auteur : Alfreda Enwy
Genre : Bit-lit
Nombre de pages : 434
Éditions : Valentina
Année : 2014
Prix : 19 ¤
Page Facebook du roman : Chroniques de Neliel
Page Facebook de l'auteur : Alfreda Enwy - Auteure
Site officiel de l'auteur : Alfreda Enwy
Site de vente : Boutique Valentina


Les Chroniques de Neliel - Tome 2 : L'Emprise, Alfreda Enwy

Devenir une immortelle n'est pas de tout repos surtout lorsque l'on s'appelle Neliel et que l'on est la fille la plus malchanceuse qui soit...
En tombant amoureuse de Torian – mon sexy détective lycan – et en découvrant l'existence des vampires, je pensais avoir fait le tour de mon flirt avec le danger. Mais bien sûr c'était une douce utopie que de penser cela...
Entre un tueur plus sanguinaire que jamais qui n'hésite pas à laisser de plus en plus de cadavres derrière lui et un Torian plus chaud, plus sombre et plus sauvage, il allait m'en falloir du courage !
D'autant plus qu'il semblerait que je tombe malade...

Encore une fois, Fichu karma !


Les Chroniques de Neliel - Tome 2 : L'Emprise, Alfreda Enwy

______Ce livre-là, c'est bien l'un des seuls qui sera resté aussi peu de temps dans ma PAL ! Je l'ai entamé à peine quelques jours après sa réception, et je dois dire que je ressors de ma lecture assez mitigée. On m'avait prévenue à propos de certaines choses que je serais susceptible de ne pas apprécier, donc je n'ai pas été surprise d'avoir ces choses-là à noter dans ma chronique. Je trouve encore une fois la couverture magnifique, mais pour faire court, ce tome 2 des Chroniques de Neliel, je ne l'ai pas trouvé très convainquant...

______Nous retrouvons donc l'Irlande, Torian et sa bande, Calen, ainsi que Neliel, la fille la plus malchanceuse du pays. Enfin, malchanceuse... tout est relatif car je trouve que dans ce tome, elle s'en sort plutôt bien. Cela dit, un tueur sanguinaire, qui a laissé des cadavres partout derrière lui aux quatre coins du globe, sévit dans leur ville, et cela n'est pas pour rassurer ses habitants. Surtout que ce tueur semble cibler des gens bien particuliers... Avec ça, Neliel et Torian sont toujours bien ensemble et envisagent d'aller plus loin dans leur relation.

______Au niveau des personnages, comme il n'y a pas (ou extrêmement peu) de changement, je dirais juste que je les apprécie toujours autant. Néanmoins, j'ai moins affectionné ce tome par rapport au premier pour plusieurs raisons, la première étant que j'ai trouvé qu'il y avait trop de scènes de sexe. Des scènes de ce genre ne me gênent pas dans une lecture si elles sont bien dosées et agréables à lire, et là, c'est le dosage qui pose problème, les descriptions étant correctes (je les aime plus romantiques, plus sentimentales, c'est pour ça que je les qualifie comme ça, donc pas de panique, c'est juste mon ressenti personnel). Un petit peu, c'est bien ; quasiment tout le long, c'est trop, car à moins que ce soit un roman érotique, ça noie clairement l'intrigue principale, surtout avec les détails inutiles qui nous sont offerts et dont on se fiche royalement (les 25 cm de Torian, pour ne citer que ça... Quel est l'intérêt qu'on le sache, honnêtement ??). Ce qui est le cas ici, malheureusement.

______Ensuite, j'ai ressenti des faiblesses dans l'écriture, des maladresses. Je citerais en premier lieu une plume que j'ai trouvée moins fluide par rapport au premier tome. En effet, j'ai trouvé les descriptions moins agréables à lire (vers le milieu du livre particulièrement) car elles sont souvent hachées alors que la scène était calme, représentant souvent un moment de découverte. Résultat : cela fait que ça ne correspond pas toujours à l'ambiance décrite dans ladite scène. Cela s'améliore à la fin, on sent que plus de soin y a été apporté ; c'est dommage que ça n'ait pas été fait tout le long.

______Ce qui fait aussi partie de ces maladresses, c'est l'invariabilité de la ponctuation utilisée : dans les phrases narratives (et bien souvent descriptives), à part le point, c'est la virgule qu'on retrouve systématiquement. Oui : systématiquement. Il n'y a pas de changements de ce côté-là : je crois avoir compté un point-virgule et une fois des deux points, mais c'est tout. Cela donne des phrases à rallonge, liant certaines idées alors qu'elles sont totalement différentes, voire opposées, et crée donc un effet de longueur et de mauvaises associations. On ne peut plus reprendre son souffle correctement, le rythme est toujours le même, rendant le récit monotone et peu agréable à la lecture. Par ailleurs, il n'y a pas non plus de conjonction de coordination ou des mots de liaison (ou si peu), ce qui rend la plume enfantine car trop simplifiée, pas recherchée. Si le premier tome, on sentait que la plume était naturelle mais travaillée, dans le deuxième, elle est naturelle mais brute, pas retaillée, et c'est ce qui m'a posé problème.

______J'ai aussi ressenti des faiblesses dans la mise en place des idées : d'abord parce les coupures entre les scènes sont parfois trop brusques, que ce soit d'un chapitre sur l'autre, d'un paragraphe sur l'autre, et voire même d'une ligne sur l'autre. Ça donne l'impression que dans son esprit, l'auteur a sauté du coq à l'âne à la rédaction du passage en question et qu'elle l'a noté tel quel dans son document sans remarquer qu'il n'y avait pas de lien logique entre les deux. Résultat : c'est déstabilisant car on passe d'une idée à une autre, voire d'un lieu à une autre, sans aucun lien logique, sans connecteurs logiques ni même des séparateurs (tels que les astérisques, vous savez). Tout est en bloc alors que, quand les héros changent de lieu ou qu'ils passent à une action différente, cela devrait être un minimum séparé du reste afin qu'on saisisse le changement avant même d'en attaquer la lecture.

______Enfin, j'ai trouvé des idées parfois mal ordonnées, ou mal placées, tant elles semblaient sortir de nulle part. En effet, les liens entre les idées étant trop étirées dans le temps ou dans l'espace, voire effacés pour certains, on finit par zapper le rapport entre toutes et cela déstabilise car on ne sait plus où on en est, pourquoi l'auteur parle de telle chose comme si c'était évident alors que ça ne l'est pas pour nous justement à cause de ça. Ça m'est arrivé pour pas mal de choses concernant l'intrigue de base : cette dernière a tellement été mise de côté au profit de la relation Torian / Neliel que j'ai trouvé mal placés les moments où on l'évoquait à nouveau, alors qu'ils n'auraient pas dû l'être puisqu'elles faisaient tout de même partie de l'intrigue de base. De ce fait, la révélation de Torian à propos du chauffard, la présence de l'Esprit, et l'apparition de Kean, j'ai trouvé ça mal amené et pas très bien exploité alors que chacune de ces scènes est un déclenchement important au bon déroulement de l'intrigue de base.

______En fait, en général, j'ai eu à la lecture de ce tome un ressenti d'urgence, de précipitation, que ce soit dans l'écriture ou dans le placement des idées. Sans parler des fautes restantes (qui sont plutôt nombreuses, avouons-le), j'ai trouvé ces idées non harmonisées entre elles et avec l'intrigue secondaire (la relation Torian / Neliel) car je les ai ressenties posées « à la va-vite », alors qu'elles méritaient amplement d'être plus développées (et j'inclue là-dedans le lien Torian – Kean, qui manque de profondeur, de logique, et de rivalité). Tout cela crée des hachages dans le récit, des résolutions rapides à des problèmes dont on n'a même pas entamé la recherche de solutions. En somme, pour moi, le fil d'argent de cet opus part un peu dans tous les sens, et c'est bien dommage, car l'intrigue de base avec les vampires, les loups-garous et les conséquences de la relation Torian / Neliel est prometteuse et très intéressante. Néanmoins, la fin, riche en action et en adrénaline, m'a plu : elle promet une évolution de l'histoire pour le tome 3 dans un domaine que l'on n'a encore pas vu et ça parait assez intriguant.

______En bref, malgré des personnages toujours aussi attachants, j'ai trouvé que L'Emprise était un tome moins travaillé que L'Empreinte, et ce à bien des égards. De ce fait, il en est moins passionnant et moins addictif, même s'il se lit relativement vite. Je trouve cela véritablement dommage, car c'est une saga qui a du potentiel, avec une intrigue de base qui ne manque ni de piquants, ni de surprises, et qui se dévore sans qu'on s'en rende compte.
Les Chroniques de Neliel - Tome 2 : L'Emprise, Alfreda Enwy








Les Chroniques de Neliel - Tome 2 : L'Emprise, Alfreda Enwy

« - Je ne suis pas un crétin, je suis un homme, Neliel, un mec avec des sentiments et des hormones.
- Et alors ? sifflai-je entre mes dents.
- Alors j'ai le droit d'avoir aimé t'embrasser, et le droit de croire et de penser que tu as aimé. »


« - Calen, est-ce que c'est dur d'être le bourreau, parfois ?
- Extrêmement. C'est vraiment difficile d'avoir le droit de vie ou de mort, dans le cas des vampires.
- Pourtant, tu es bon...
- Non, j'essaie d'être simplement juste. »

Tags : Les Chroniques de Neliel - Alfreda Enwy - Editions Valentina - Bit-Lit - Livres

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.224.108.238) if someone makes a complaint.

Comments :

  • Visiteur

    27/01/2017

    lol

Report abuse