Divergent - Tome 3 : Allégeance, Veronica Roth

Divergent - Tome 3 : Allégeance, Veronica Roth


Divergent - Tome 3 : Allégeance, Veronica Roth

Titre : Divergent – Tome 3 : Allégeance
Auteur : Veronica Roth
Genre : Dystopie, Romance
Nombre de pages : 461
Éditions : Nathan
Année : 2014
Prix : 16,90 ¤

Divergent - Tome 3 : Allégeance, Veronica Roth

Le règne des factions a laissé place à une nouvelle dictature. Tris et ses amis refusent de s'y soumettre. Ils doivent s'enfuir.
Mais que trouveront-ils au-delà de la clôture ?
Et si tout n'était que mensonge ?



Divergent - Tome 3 : Allégeance, Veronica Roth

[LECTURE COMMUNE AVEC JUSTINE]



______ Il me tardait vraiment d'avoir la suite et fin de cette saga ! Et malheureusement, ce dernier tome ne m'a pas autant emportée que je l'espérais, il ne m'a pas enchantée comme les deux premiers ont su le faire. Dans l'ensemble, il contient beaucoup de révélations intéressantes et peu d'action. Je l'ai bien aimé, oui ; il se lit très bien, certes ; mais quelque chose a fait que je lui ai trouvé un bémol par rapport aux deux autres tomes. Explications.

______D'abord, parlons de la couverture montrée au départ : vraiment horrible. Et il s'est avéré que c'était une jaquette ! Ouf ! Elle a fini directement à la poubelle en ce qui me concerne. Pour ce qui est de l'histoire, eh bien, Tris et quelques-uns de ses amis décident de partir de la ville, où les Sans-Factions dominent sous les ordres d'Evelyn. Le nouveau gouvernement, aussi dictatorial que l'ancien, ne leur plaît pas, et plutôt que de rester sous le joug de quelqu'un qui les emprisonne, ils préfèrent partir et découvrir le monde. Non, je n'exagère pas en utilisant ces mots, car Tris, Tobias et tous les autres vont bientôt découvrir une autre population qui semble déjà les connaître, et qui travaille sur un projet très important. Mais ce qu'ils vont tous découvrir va au-delà de ce qu'ils imaginaient...

______Dans ce tome, on retrouve une Tris forte, déterminée, désireuse de vivre, de comprendre d'aimer et de réussir. Elle a accepté son passé, ses cicatrices, et les laisse doucement se refermer. Ainsi, elle se focalise sur autre chose, sur un nouveau but. J'ai beaucoup aimé la revoir comme dans le premier tome, j'ai eu l'impression que toutes les parties d'elle-même retrouvaient une unité qu'elles avaient perdue jusqu'alors. J'ai vraiment pris du plaisir à lire son point de vue.

______Concernant Tobias, on découvre un homme très complexe : il désire sauver ses parents malgré tout ce qu'ils lui ont fait subir, il aime Tris passionnément même s'il n'est pas toujours d'accord avec elle, il est parfois un peu obsessionnel, il est sensible malgré sa carapace de dur, il se fie trop à ses désirs d'actions et pas assez à son intuition, ce qui va lui causer quelques problèmes, et on voit que l'amitié et l'honneur sont sacrés pour lui. J'ai bien aimé l'idée de le connaître un peu plus profondément comme ça.

______Hélas, les chapitres sous son point de vue ne m'ont pas autant enchantée que je l'aurais cru... En effet, ce tome est divisé entre les points de vue de ces deux protagonistes, qui s'alternent donc. Et celui de Tris m'a beaucoup plus plu que celui de Tobias. Pourquoi ? Je pense que c'est parce qu'ils n'ont pas le même rythme de narration. J'ai toujours aimé celui de Tris, et celui de Tobias m'a dérangée, peut-être parce que je l'ai trouvé un peu plus mou que celui de Tris, un peu moins fluide, et que ça a un peu coupé le rythme de ma lecture. Je sais que j'ai eu plus de mal à me concentrer sur les chapitres de Tobias que sur ceux de Tris par exemple, et ce qui constitue une force pour ce tome dans le fond a été un bémol pour moi, n'étant pas arrivée à me faire à cette alternance des points de vue durant toute la lecture. Pourtant, l'idée m'enchantait, je la trouvais super...

______Concernant les autres personnages, nous retrouvons Christina, Peter, Caleb, Uriah, Evelyn & Marcus, et nous en découvrons d'autres qu'on va apprécier, ou pas. J'ai bien aimé Matthew par exemple, j'ai redécouvert Cara (la s½ur de Will), mais je n'ai pas aimé Nita à la seconde où elle apparaît, et j'ai fini par détester un personnage pour ce qu'il vient à faire.

______Ce tome contient beaucoup de révélations, toutes plus importantes les unes que les autres, et aussi intéressantes, et peu d'actions. Or, est-ce parce qu'on est habitués à l'action avec cette saga, mais si ce tome m'a moins passionnée, je pense que c'est aussi pour ça. Je ne suis pas quelqu'un qui a forcément besoin d'action dans un roman pour que ce dernier lui plaise, mais dans celui-là, j'ai trouvé que ça manquait quand même un peu. Sûrement parce qu'on est habitués à ce que ça bouge plus dans les 2 autres... N'empêche que les révélations sont parfois à couper le souffle. Elles sont plausibles, réalistes, et pas si futuristes que ça, ce qui fait qu'on a peu de mal à s'imaginer en compagnie des gens les expliquant, et au centre d'une telle société. C'est une des forces du livre, et de la saga aussi : Veronica Roth maîtrise parfaitement son univers, et les messages qu'elle insère dans cette trilogie sont bien repérables. Et ils incitent à réfléchir...

______Je finirai en parlant de la fin, cette fameuse fin... J'avais émis 3 hypothèses juste après avoir terminé le tome 2, et l'une d'elle s'est révélée être la bonne, alors je n'ai pas été étonnée que ça se conclue ainsi. De plus, j'ai eu la certitude d'avoir la bonne réponse grâce à un indice qui ne trompe pas alors que j'ai feuilleté le livre au début de ma lecture. Je n'ai rien lu des chapitres à ce moment-là, je vous rassure, mais un infime détail a suffi à me faire comprendre ce qui se passait dans les dernières pages. Du coup, quand j'y suis arrivée, je n'ai pas du tout été surprise, parce que tout s'enchaîne si bien et si vite qu'on n'y voit pas arriver, et pourtant, ce n'est ni trop lent, ni trop rapide. Personnellement, j'ai aimé cette fin. Elle est dans la logique de la trilogie, peut être triste bien que ça ne m'ait pas tant affectée que cela, et elle est très bien amenée, très bien mise en place. Du coup, malgré ce qui s'y passe et une absence de surprise, cette fin me plaît beaucoup.

______En bref, un troisième et dernier tome qui ne m'a pas autant emportée que ce que j'avais souhaité, mais dont la fin m'a conquise malgré une absence totale d'étonnement pour ma part. L'alternance des points de vue des deux protagonistes principaux était une excellente idée, mais malheureusement, ça n'a pas pris avec moi, car cela a un peu coupé mon rythme de lecture. Cependant, les révélations qu'on nous fait dans ce tome sont toutes très intéressantes et tout autant réalistes, donnant au roman une tout autre dimension. Selon moi, ce troisième tome clôt très bien la trilogie, qui peut se résumer en quelques mots : percutante, prenante, très bien écrite, réaliste, surprenante et touchante.
Divergent - Tome 3 : Allégeance, Veronica Roth










***

Chroniques des partenaires : Lire une passion ; L'Eden des Rêves ; Regina Falange.



Divergent - Tome 3 : Allégeance, Veronica Roth

« Quand j'ai obtenu le pardon de Christina pour la mort de Will, j'ai pensé que le plus dur était derrière moi. Mais quand on tue quelqu'un qu'on aime, le plus dur n'est jamais derrière soi. Avec le temps, il devient juste plus facile de ne pas y penser. »


« - Les gênes ne font pas tout, nuance Amar. Les gens font des choix, même ceux qui ont des gênes endommagés. C'est ce qui fait la différence. »


« - Tu sais ce que les Altruistes disaient de l'orgueil ?
- Rien de bon, je parie.
Je ris.
- C'est clair. Ils disaient que l'orgueil aveugle les gens sur leur propre vérité. »


« D'après Caleb, ma mère a dit qu'il y avait du mauvais en chacun de nous, et que la première étape à franchir pour pouvoir aimer les autres et leur pardonner, c'était de le reconnaître. »


« - Je pense que la chose la plus importante qu'elle ait faite, et sans le vouloir, d'ailleurs, ça a été d'avouer. À ne pas confondre avec admettre. Admettre, ça implique d'essayer d'amadouer l'autre, de se trouver des excuses pour des actes qui ne sont pas excusables. Avouer, c'est nommer ses fautes dans toute leur gravité. »


« Il y a beaucoup de façons d'avoir du courage. Ca exige parfois d'offrir sa vie pour quelque chose de plus grand que soi, ou pour quelqu'un. D'autres fois, le même but exige de renoncer à tout ce qu'on a connu, à tous ceux qu'on a aimés.
Mais pas toujours.
Parfois, le courage, c'est juste de serrer les dents contre la souffrance, et de s'efforcer d'avancer au jour le jour, lentement, vers une vie meilleure. »

Tags : Divergent - Veronica Roth - Editions Nathan - Dystopie - Livres - Lecture Commune

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.196.73.22) if someone makes a complaint.

Comments :

  • LookOnTheBrightSide

    07/07/2015

    Dès que j'ai appris qu'il y aurait deux points de vue j'ai compris que la série devait se finir de cette façon ... Du coup je n'ai surement pas été aussi surprise que d'autres. Ca m'a quand même bien blessé mais j'ai bien aimé ! :) C'était tristement rafraîchissante de lire une fin pas parfaite.
    Parce que je suppose qu'un feu qui brûle aussi fort n'est pas fait pour durer ;)

  • enchanted-worlds

    07/07/2014

    Ah c'est bizarre, pour une fois on est opposée sur des points lol
    Autant tu n'as pas aimé les passages avec Tobias, autant moi je les ai adorés et trouvé qu'ils apportaient un plus ! :p
    Par contre, je pense qu'on pense (ouais, répétition ouuuuuh) au même indice pour la fin du tome lol
    Bisous ♥

Report abuse