Phaenix - Tome 2 : Le Brasier des Souvenirs, Carina Rozenfeld

Phaenix - Tome 2 : Le Brasier des Souvenirs, Carina Rozenfeld


Phaenix - Tome 2 : Le Brasier des Souvenirs, Carina Rozenfeld

Titre : Phaenix – Tome 2 : Le Brasier des Souvenirs
Auteur : Carina Rozenfeld
Genre : Fantastique
Nombre de pages : 411
Éditions : Robert Laffont (Collection R)
Année : 2013
Prix : 17,90 ¤


Phaenix - Tome 2 : Le Brasier des Souvenirs, Carina Rozenfeld

Elle a tout oublié, il se souvient de chaque instant.
Depuis la nuit des temps, ils se sont retrouvés pour former le Phænix.
Cette fois, afin que l'oiseau mythique renaisse de ses cendres, les deux amants devront ranimer le feu sacré...

Au cours de sa première année de fac dans le sud de la France, Anaïa a découvert qu'elle était détentrice d'un secret profondément enfoui en elle. Deux garçons qu'elle a rencontrés, Eidan et Enry, attendent d'elle qu'elle se souvienne, et qu'elle recouvre sa véritable identité.
Une série de rêves troublants la hante, un mystérieux visiteur lui laisse des messages la nuit à travers les paroles de chansons... Grâce à ces indices, elle pourra renouer le fil coupé de son existence et découvrir que l'amour est la seule étincelle capable d'allumer le brasier de ses souvenirs. Celui qui est son âme soeur est là, près d'elle, tout près d'elle...
Réchauffée par les flammes de leur passion, Anaïa devra encore affronter les démons de son passé. Leur fusion suffira-t-elle à réparer ce qui a été brisé et à écarter le péril qui les guette ?


Phaenix - Tome 2 : Le Brasier des Souvenirs, Carina Rozenfeld

______Quel plaisir de tenir enfin ce tome 2 dans les mains ! Et à peine reçu, à peine commencé. À part des souvenirs de Anaïa et l'éternelle gué-guerre entre Eïdan et Enry, je ne savais pas trop à quoi m'attendre. La couverture, montrant une femme dans un brasier rougeoyant donne le ton du roman et va parfaitement avec son contenu. Je suis conquise de ce côté-là.

______Nous retrouvons donc Anaïa où nous l'avions laissée : en Provence, chez ses parents, ses souvenirs de ses vies passées remontant régulièrement à la surface. Des parfums deviennent familiers, elle s'explique mieux les sensations d'aise ou de malaise qu'elle ressent ou a pu ressentir, et sa mémoire revenante permet de faire l'éclaircissement de mystères enfouis depuis des siècles. Et surtout, cela amène à la renaissance du Phénix et à la résolution du problème Enry...

______Anaïa m'a autant plu que dans le premier tome, mais cette fois-ci, on sentait que chaque jour qui passait, chaque souvenir remontant à la surface, lui permettait d'être à nouveau elle-même, entière. On la découvre sous un autre jour car on voit ses vies passées, on les vit carrément à travers les souvenirs de la jeune fille. J'ai apprécié cette façon de faire car elle est « directe » : Carina Rozenfeld ne nous emmêle pas parmi des dédalles d'évènements embrumés et incompréhensibles, elle nous emmène directement au c½ur des souvenirs de Anaïa. Résultat : on est rapidement happés par les scènes, et on les vit en même temps que la jeune fille. Gros point positif pour moi car ça évite de nous perdre et nous ennuyer.

______Ensuite, chose que j'attendais avec impatience, on a enfin la réponse aux questions concernant Enry : qui il est, ce qu'il veut à Anaïa, pourquoi il déteste Eïdan, etc... Je comprends tout à fait son mal être et son refus de la fatalité, mais en revanche, je n'accepte pas tout ce qu'il a fait subir à Ana. Il lui a fait mal en toute conscience, tout ça pour obtenir gain de cause. La fin justifie les moyens, comme on dit, eh bien c'est le credo d'Enry. Autant vous dire que ses manières, souvent grossières et brutales, ne m'ont pas plu. Mais... ça colle avec le personnage, on ne pouvait pas attendre autre chose de lui finalement, ça aurait été mal l'appréhender.

______Et Eïdan, j'ai aimé le revoir. C'est un personnage doux et romantique qui cache sa souffrance sous un masque de distance, et là pourtant, il s'ouvre à tout le monde dans ce tome. Ça fait plaisir de le voir joyeux, on a enfin l'impression de faire connaissance avec le véritable Eïdan. Et son comportement avec Anaïa et juste très mignon. Oui, bon... j'aime bien le romantisme de temps en temps d'abord, et puis un petit peu de douceur quand nos héros sont entourés de la menace venant d'un cinglé qui ne démord pas de sa théorie tordue, bah ça fait du bien.

______La plume de Carina Rozenfeld est toujours aussi fluide, poétique, et agréable à lire. J'ai apprécié retrouver une playlist dans ce tome 2, comme dans le tome 1. La musique a toujours une place importante, et les choix de ces dernières sont excellents. Mêler la musique et l'écriture, c'est... bref, j'adhère complètement.

______En bref, un second tome qui conclut bien la duologie et qui m'a bien plu aussi. Contrairement à beaucoup de personnes, je crois que j'ai préféré le premier tome, mais ça ne change rien au fait que c'est une très belle saga. À tous, je la conseille pour découvrir la plume de Carina Rozenfeld, qui est une auteure généreuse et de talent, et puis pour (re)découvrir aussi une légende revisitée, celle de l'oiseau de feu qui renaît de ses cendres... Merci Carina pour cette belle trouvaille, ces agréables lectures et ces moments de détente !
Phaenix - Tome 2 : Le Brasier des Souvenirs, Carina Rozenfeld









***

Chroniques des partenaires : Lire une passion ; L'Eden des Rêves ; Regina Falange.



Phaenix - Tome 2 : Le Brasier des Souvenirs, Carina Rozenfeld

« J'avais conscience que mon univers avait basculé dans une forme de folie : je fréquentais des garçons qui se changeaient en oiseaux géants, et non seulement je n'avais pas peur, mais je courais à travers la forêt comme une dingue pour rejoindre l'un d'entre eux. Où était ma vie calme et rangée ? Elle n'existait plus, bousculée par le fantastique, le mystérieux et l'extraordinaire. C'était complètement absurde, et pourtant, c'était mon existence à présent. »


« À nouveau, le besoin de fusionner avec lui me saisit, urgent, impatient. Ne faire qu'un avec lui. Chaque cellule de mon corps le réclamait. Et comme s'il avait entendu ma prière silencieuse, il se fondit en moi. Avec lenteur. Il me posséda, m'envahit. Jusqu'à cet instant, je n'avais jamais réalisé à quel point j'étais incomplète. »


« Pour toujours il en serait ainsi. Car il était l'oiseau, j'étais le feu. Des amis pouvaient mourir, des civilisations s'écrouler, le monde s'effondrer, nous continuerions, jusqu'à la fin des temps. »

Tags : Phaenix - Carina Rozenfield - Editions Robert Laffont - Collection R - Fantastique - Livres

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.198.52.82) if someone makes a complaint.

Comments :

  • Regina-Falange

    28/06/2014

    j'avais pas vu ta chronique !! je l''ai rajouté sur la mienne ;)
    Je fais partie de ceux ayant encore plus aimé ce 2eme tome, mais les 2 ensemble sont superbes

Report abuse