Le Masque du Silence - Livre Deux, Charlène Gros-Piron

Le Masque du Silence - Livre Deux, Charlène Gros-Piron


Le Masque du Silence - Livre Deux, Charlène Gros-Piron

Titre : Le Masque du Silence – Livre Deux
Auteur : Charlène Gros-Piron
Genre : Fantastique, Romantique, Humoristique
Nombre de pages : 460
Éditions : Valentina Éditions
Année : 2013
Prix : 19,90 ¤
Site de vente : Boutique Valentina (Plus disponible en tome individuel mais en intégrale regroupant les 2 tomes)
Page Facebook de l'auteur : Charlène Gros-Piron - Auteur


Le Masque du Silence - Livre Deux, Charlène Gros-Piron

Toujours prisonnière de la Malédiction des Esperanza, Hélène est au pied du mur.
Cybèle a enlevé David, et pour le sauver, la dauphine, future reine des enchanteurs, n'aura d'autre choix que d'affronter sa cousine, devenue un monstre de pouvoir, façonnée par la magie.
Lorsque la lutte survient, Hélène se rend compte qu'elle pourrait bien perdre plus que sa vie, qu'on pourrait lui retirer ce qui fait désormais partie d'elle : sa magie. Mais Cybèle est enragée, décidée à la tuer pour obtenir ce qu'elle a toujours désiré.
Mais l'Agneau-Loup changera la donne. Au premier regard, Hélène sait qu'il est celui qu'elle attend.
Sauf qu'il ne veut pas se dévoiler.
Pas encore. Qu'a-t-il donc à cacher ? Et si celui qui lui est destiné portait un fardeau plus lourd encore que le sien ?
Qui est-il réellement ? Comment faire lorsque son c½ur est partagé entre deux hommes ?
Accompagnée de Fasolasi, Hélène se rendra bien vite compte qu'il est des ennemis bien plus sournois et dangereux que Cybèle, et qu'elle n'est pas la seule concernée : c'est toute la Société des Enchanteurs qui risque de sombrer.
Comme si les choses n'étaient pas déjà assez compliquées.


Le Masque du Silence - Livre Deux, Charlène Gros-Piron
Le Masque du Silence - Livre Deux, Charlène Gros-Piron

______J'ai clos cette saga avec le sourire aux lèvres, ravie d'avoir pu passer un bon moment en compagnie d'Hélène, Fa, Tino et tous les autres, et bien sûr, de la plume de Charlène. Cette dernière m'avait manquée justement, et j'ai été très heureuse de la retrouver ! Et puis, depuis le temps que je voulais des réponses à mes questions, j'ai été enfin satisfaite de ce côté-là.

______Côté couverture, elle suit le premier tome, à ceci près que l'½il est ouvert sur celle-ci. Toujours aussi simple, elle est cependant toujours aussi belle et attirante. Côté histoire, Hélène affronte Cybèle, sa folle de cousine ; elle découvre enfin qui est l'Agneau-Loup ; et elle fait face à la fois à ses responsabilités de reine et à l'enchanteur fou qui lui a valu sa malédiction. De qui je parle ? Mais de Napoléon, bien sûr ! En gros, voilà de quoi traite le roman. Je ne peux pas en dire plus au risque de spoiler des évènements, parce que tout est lié en fait.

______On retrouve tous les personnages qui ont fait que j'ai apprécié le tome 1 : Hélène notamment, que j'ai aimé retrouver pour sa spontanéité, sa fraîcheur et son sarcasme. Plusieurs fois j'ai ris en lisant ses mots et ses boutades, j'ai stressé en la suivant de près. Fa aussi bien sûr, et il m'a semblé plus sérieux que dans le premier tome, moins enclin à plaisanter cette fois. C'est dommage, j'aimais bien ce Fa plaisantin et grave à la fois. Il joue à merveille son rôle de garde du corps par contre, et l'auteure nous rappelle sans cesse qu'il est un félin avant tout, et un félin comme les autres. Là encore, j'ai pu retrouver les mimiques de mon propre chat, et ça, j'ai adoré.

______Puis il y a Tino. J'aurais beaucoup de choses à raconter sur lui, mais je vais veiller à vous en dire le moins possible car il est un secret à lui tout seul. J'avais donc raison sur toute la ligne à son propos, et cela m'a autant soulagée que fait du bien de le découvrir. Ayant émis des hypothèses dès le tome 1, elles se sont révélées vraies pour toutes celles que j'avais faites. Mais il y avait des choses auxquelles je n'avais même pas songé... Et pourtant, quand on y réfléchit, on se dit qu'elles sont logiques, que c'était même une évidence, qu'il ne pouvait pas agir de la sorte sous une autre raison. Quand on connait son secret, on comprend tout de suite mieux le pourquoi du comment.

______Quant à Cybèle, oui, on la retrouve, la félonne de cousine. Alors, malgré mon aversion pour elle, j'ai bien aimé la revoir, parce que cette rencontre entre Hélène et elle donne un moment épique : à la fois stressant, intéressant, et difficile, c'est un passage que j'ai pris énormément de plaisir à lire. Et puis, on voit deux choses surprenantes : premièrement, son allié (qui semble être abonné aux vols planés et qui en redemande on dirait) ; et deuxièmement, la première apparition de l'Agneau-Loup.

______Parlons-en, de celui-là. Parce que ce n'est pas que, mais j'ai tellement tergiversé à son propos que ça valait bien cette attente ! J'ai été très surprise de le voir apparaître si tôt, car je pensais qu'on aurait une réponse quant à son identité seulement à la fin du livre, alors qu'en fait, on apprend qui il est vers le milieu. Une fois la lecture commencée, la réponse vient assez vite car on enchaîne facilement les pages, ne serait-ce que pour connaître la vérité à ce sujet. Charlène Gros-Piron nous fait tourner un moment en bourrique, nous suggérant plusieurs solutions, mais je ne me suis pas laissée avoir : à chaque apparition de l'Agneau-Loup, des éléments confirmaient ma théorie. Et j'ai presque poussé un cri de victoire quand il se dévoile (si, si, j'vous jure !).

______Ce livre, je l'ai en partie lu au boulot, lors de mes pauses déjeuner, et j'ai mis plusieurs minutes à me replonger dans mon travail après être sortie du roman. J'ai en effet été happée dès les premiers mots, et Charlène m'a fait voyager dans la SE tout le long du livre. Ce second tome ne contient que très peu d'action (au début et à la fin pour ainsi dire) mais il possède de l'adrénaline, est riche en émotions (j'ai eu les yeux qui se sont embués à un moment et le c½ur serré à plusieurs reprises), en questions restant en suspens, en impasses. Je le trouve aussi bien que le premier tome, sauf qu'ils sont différents. Le premier, on entrait dans le monde des Enchanteurs ; là, on apprend à vivre dedans avec Hélène et à braver les dangers avec elle.

______Encore trois choses que j'ai particulièrement appréciées : d'abord, les chansons utilisées. Ce sont des chansons connues pour la plupart (reconnues, parfois même), et plusieurs m'ont frappée en plein c½ur : À corps perdu, de Grégory Lemarchal, Envole-moi, de Jean-Jacques Goldman, SOS d'un Terrien en détresse, de Daniel Balavoine, J'ai peur, de la comédie musicale Roméo & Juliette... bref, que de magnifiques chansons. Sensible, adorant la musique et les textes, il allait de soi que cette façon de faire allait me parler, me toucher... Et ensuite, l'auteure nous fait tourner en rond tout en nous donnant des indices qu'on se doit de déchiffrer entre les lignes. Tous les éléments sont liés, et on voit ainsi la structure des idées et la capacité de l'auteure à les utiliser. C'est un jeu de piste, en quelques sortes, et j'ai adoré émettre des hypothèses, qu'elles se soient révélées vraies ou fausses. Et enfin, les descriptions des lieux, le sens du détail de l'auteure : tout ça nous permet de bien visualiser les scènes.

______En bref, une suite différente du premier opus mais qui s'apprécie tout aussi bien. Une plume particulière que j'ai aimé retrouver, tout comme des personnages aussi attachants qu'intéressants. Des émotions maniées avec brio qui m'ont emportée plus d'une fois, me faisant oublier le monde réel dans lequel je me trouvais. Dans Le Masque du Silence, j'ai aussi vu un appel à l'espoir et à la justice qui prône la non-violence et le pardon tant que cela reste dans le domaine du possible. Et j'ai vu une auteure dont la bonté d'âme ressort franchement dans son personnage principal, qui est une jeune femme forte, juste et impartiale. Et au final, je conseille cette (belle) saga à tous ceux aimant le fantastique et ne l'ayant pas encore testée.
Le Masque du Silence - Livre Deux, Charlène Gros-Piron









 
***
 

______ Depuis le temps que je l'attendais, ce tome deux, je n'ai pas été déçue =) Actions, suspens, rire, amour... un petit cocktail parfait pour moi ! La plume de Charlène m'a à nouveau charmée, et j'ai retrouvé Hélène et les autres avec plaisir.


______ Dans ce second tome, Hélène part à la rescousse de son frère, que son abominable cousine Cybèle a fait prisonnier. On continue donc à suivre ses aventures à travers son point de vue, et justement, des aventures, elle va en rencontrer, dans ce second opus. Je préfère passer les détails pour ne pas spoiler, mais entre autre on apprend qui est le fameux Agneau-Loup, l'âme s½ur d'Hélène, mais on rencontre également un personnage très, très sombre, qui m'a souvent fait froid dans le dos. Mat et Léo sont toujours là pour assurer les arrières, et mettent également un peu d'humour dans la vie d'Hélène. Quant à Tino... il est toujours là pour elle, fidèle à lui-même.


______ Encore une fois, Charlène a su m'embarquer dès les premières pages de son roman. Entre les différents extraits de chansons et l'action du début de ce tome, j'ai été happée par cet univers et par l'histoire d'Hélène. C'est une jeune femme que j'ai appris à apprécier, et que j'ai redécouverte dans ce tome. Elle est à la fois volontaire et soucieuse, forte et fragile, et parfois je me suis demandé comment elle faisait pour ne pas tout simplement exploser. Il lui arrive tellement de choses, et ce tiraillement entre Tino et l'Agneau-Loup, c'est juste quasiment impossible à soutenir, même d'un point de vue extérieur.

______ C'est d'ailleurs l'un des points forts de cette histoire : les sentiments. Que ce soit l'attachement d'Hélène à sa famille, à ses amis où à Tino, c'est toujours extrêmement détaillé et ça nous permet de ressentir les choses telles qu'elles sont. Cela sonne juste et c'est agréable à suivre. De plus, Hélène est quelqu'un de très fidèle à ses valeurs, qui va les défendre coûte que coûte, ce qu'on peut appeler obstination à un certain point, mais que j'admire réellement.

______ Pour parler d'autres personnages qui m'ont marquée, il y a bien sûr Fa. Une nouvelle fois, il a prouvé son attachement à Hélène, comme garde du corps, certes, mais également comme conseillé et ami. Il est un réel soutient pour elle, même si parfois il peut la mettre hors d'elle (et vice-versa), mais d'un autre côté ça nous arrive tous à un moment ou un autre ;). J'aime beaucoup leurs moments de complicité, mais également leurs discussions sur des sujets plus sérieux et plus importants.

______ Mat et Léo sont encore là également et c'était un plaisir de les retrouver. J'aurais aimé apprendre à mieux les connaître, car ils ont l'air d'être réellement géniaux et je ne me lasse pas des moments avec eux. Leur complicité est touchante, ainsi que leurs constantes prises de bec. Ca fait du bien, d'éclater de rire pendant sa lecture.

______ Tino... que dire de lui à part qu'il est simplement parfait ? Certes, il a des défauts, et une part très sombre en lui, mais d'un autre côté il est aussi très protecteur avec Hélène, toujours à l'écoute et prêt à tout pour elle. Et il l'aime pour qui elle est, complètement elle, et c'est quelque chose de très important à mes yeux et ce qui fait que j'apprécie beaucoup ce garçon.

______ Et enfin, Napoléon. Oui, lui, il me sort pas les oreilles. Je n'étais déjà pas tellement fan de ce personnage (le lui « réel » et historique), mais cette version de lui me débecte plus que tout. Il est tellement imbu de lui-même, et prêt à tout pour arriver à ses fins... et quand je dis à tout, ça sous-entend à toutes les atrocités possibles et imaginables. Il m'a donné la chair de poule par moment, tellement j'avais peur pour Hélène et ses amis. Il est diabolique, et malheureusement puissant, et fait beaucoup de dégâts.


______ Si je devais soulever un petit bémol, ce serait les scènes « romantiques » de l'histoire. Non pas qu'elles n'étaient pas intéressantes, bien au contraire, mais il y en avait un peu trop à mon goût. Parfois, j'avais un peu envie de lever les yeux au ciel en comprenant qu'une nouvelle scène du genre m'attendait. D'un autre côté, je me suis réellement attachée à Hélène et elle a le droit de partager ces moments, surtout vu ce qu'elle endure le reste du temps et les responsabilités qui pèsent sur ses épaules. C'est donc un petit bémol qui ne m'a pas non plus dérangé plus que ça pendant la lecture.


______ Quant à la plume de l'auteur, je ne me lasse pas de la découvrir encore et encore. J'aime beaucoup l'humour, le sarcasme et l'autodérision qu'elle glisse tout au long de ce second tome, et le personnage d'Hélène ne m'a jamais énervé. Bien au contraire, je me suis identifiée à elle, notamment parce que je partage beaucoup de ses réactions. Parfois, je me disais « tiens, j'aurais dit/pensé exactement la même chose à sa place », et c'est très plaisant dans une histoire. De plus, Charlène nous laisse entrevoir beaucoup d'espoir également, et c'est agréable à lire, surtout dans des moments plus sombres.


______ En bref, ce second et dernier opus du Masque du Silence m'a conquise, et c'est avec une petite pointe au c½ur que je quitte Hélène & co'. Je vous recommande cette saga qui est un petit coup de c½ur pour moi =)
Le Masque du Silence - Livre Deux, Charlène Gros-Piron




Le Masque du Silence - Livre Deux, Charlène Gros-Piron

« Je ne pouvais rien ajouter, rien promettre. Rester me tuerait de l'intérieur, partir me tuerait des mains d'une autre.
Après la question muette de mon petit ami à mon chat, ce dernier répondit :
- Elle pense qu'Hercule et ses travaux ressemblant à des fillettes jouant à la corde à sauter, par rapport à la situation et au calvaire qu'elle endure. Oh, et qu'elle ressemble à un clown délavé.
- Charmante comparaison, marmonna Tino à mon oreille. »


« Les chansons, dans toutes les langues, expriment l'amour, la haine, les choses propres notre humanité. Sa beauté n'est que le reflet des conceptions et considérations personnelles de la personne qui l'écoute, ainsi que de l'implication de celle qui va la chanter. »


« Il n'est pas interdit d'appeler au secours. »


« - Nous n'avons pas tous la même réaction face au deuil. Ni face à la vérité. Comme on dit... il y a des vérités qui fâchent. Certaines détruisent. [...] Diriger implique parfois d'avoir à énoncer des vérités dures à entendre. Comme un médecin, un avocat... Un juge. Il faut en subir les conséquences. »
Quelles qu'elles soient.
Le tout résidait dans la neutralité. »


« On a besoin physiquement d'un peu plus que d'amour et d'eau fraîche, ou de poudre de perlimpinpin.
Mais c'est comme un tunnel. On a souvent besoin de voir la sortie, ou de savoir ce qu'il nous attend au bout pour continuer, pour avancer. Pour vaincre l'obscurité. Je voyais l'amour dans les yeux de mon amoureux, et cela me suffisait. »


« Le rêve est une échappatoire, Hélène. C'est un jardin intime à cultiver, que l'on soit éveillé ou non. Une protection. [...] Ne laisse jamais personne perforer tes défenses, surtout en essayant de briser tes rêves. Bats-toi. Pour ta liberté. »


« Un souverain... n'en est pas un... s'il doit régir... avec la souffrance. »

Tags : Le Masque du Silence - Charlène Gros-Piron - Editions Valentina - Fantastique - Livres

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.224.108.238) if someone makes a complaint.

Comments :

  • Book-Attitude

    11/03/2014

    Quoi ? Tino n'est pas ce qu'il semble être ? Comment s'est possible ? c'était quoi tes théories à son sujet ? *Je dois le ire, je dois le lire, je dois le lire..... Mais j'ai TELLEMENT de lecture ....* haaaa ! magnifiques chroniques les filles ^^

Report abuse